Une "marche du siècle" pour le climat bigarrée dans les rues de Nantes

Nantes, France

À l’appel de plusieurs organisations, dont Greenpeace, jusqu’à 3 000 manifestants sont dans la rue à Nantes ce samedi 16 mars, comme dans plusieurs autres grandes villes de France. Ils étaient un millier à La Roche-sur-Yon en Vendée, et 80 environ à Fontenay-le-Comte, selon la préfecture du département. 

Gilets jaunes et poussettes

La plupart des manifestants sont des jeunes ou des militants écologistes, qui ont “recyclé” leur pancarte de la veille, lorsqu’ils ont fait la grève du lycée pour aller manifester pour le climat. 

Il y a également des gilets jaunes dans le cortège, des gilets syndicaux de FO ou la CGT, et même des pancartes contre la fermeture de classes dans les écoles. La veille, le 15 mars, une autre manifestation pour le climat a eu lieu. Elle avait été un véritable succès avec plus de 10 000 manifestants, essentiellement des jeunes.

Casque de vélo et casque de manif’

Les gilets jaunes avaient appelé à converger vers la manifestation pour le climat pour y participer. Beaucoup sont venus sans gilet : “Nos revendications convergent”, affirme une manifestante gilet jaune. Contrairement aux semaines précédentes également, il n’y a pas eu de violences ou d’affrontements avec les forces de l’ordre. “C’est parce que les blacks blocks sont à Paris, pense un militant Force Ouvrière.

Les policiers sont détendus, parce que les blacks blocks sont à Paris”

La manifestation s’est dispersée vers 17 heures. Quelques tirs de lacrymogène ont émaillé le cortège, suite à des jets de pierre de manifestants isolés. 

Une gilet jaune à la "marche du siècle" ce samedi à Nantes. - Radio France
Une gilet jaune à la “marche du siècle” ce samedi à Nantes. © Radio France
– Marc Bertrand