Une grosse bourde d'Alvin Gentry offre la victoire à Phoenix en prolongation

En réclamant un temps mort qu’il n’avait pas en prolongation, Alvin Gentry a offert la victoire aux Suns (138-136) portés par Devin Booker (40 points, 13 passes) et Kelly Oubre Jr. (32 points).

Anthony Davis est là pour les Pelicans mais dans cette rencontre entre deux équipes qui ne jouent plus rien, les défenses ne sont évidemment pas la priorité. Kelly Oubre Jr. en profite donc pour se rapprocher du cercle, suivi par Devin Booker, alors qu’en face, Elfrid Payton impose la cadence. À la mi-temps, c’est donc Phoenix (66-60) qui pointe légèrement en tête.

Kelly Oubre Jr. est toujours aussi énervé au retour des vestiaires et avec l’aide de Dragan Bender et d’une défense locale particulièrement passive, voilà Phoenix qui pointe à +13 (77-64) !

Piqués au vif, les Pelicans se révoltent un peu, Julius Randle lançant la charge, alors qu’Elfrid Payton et Anthony Davis l’accompagnent pour rapidement revenir. Mais c’est surtout l’adresse extérieure de Frank Jackson, qui enchaîne les réussites de loin, qui permet à New Orleans de recoller pour de bon.

Les deux équipes ne se lâchent plus et les équipes vont se rendre coup pour coup en fin de match.

Alvin Gentry fait une Chris Webber en demandant un temps-mort sans l’avoir…

Quand Devin Booker réussit un petit tir à mi-distance pour donner trois points d’avance aux siens (120-117), Darius Miller égalise de loin dans la foulée. Et quand Julius Randle dunke, Devin Booker se rapproche du cercle pour égaliser (122-122). Frank Jackson a l’occasion de tuer le match mais son shoot ne trouve que la planche et on file donc en prolongation.

Les Pelicans semblent alors prendre le contrôle, derrière le duo Randle – Payton, Anthony Davis étant sur le banc depuis longtemps. Et même s’ils laissent des lancers en route, New Orleans a le match en main (136-133) à 12 secondes de la fin. Devin Booker fait ainsi airball à 3-points mais Elfrid Payton met trop de temps à faire la remise en jeu et rend la balle à Phoenix. Sauf que la troupe d’Alvin Gentry refuse de faire faute sur la dernière possession pour empêcher un tir à 3-points, que Josh Jackson convertit pour égaliser. Pire encore, Alvin Gentry se précipite alors pour prendre un ultime temps-mort… qu’il n’a pas !

Comme Chris Webber en 1993, le coach reçoit donc une faute technique, que Devin Booker convertit aux lancers, et voilà Phoenix qui s’impose (138-136) dans ce match particulièrement bizarre.

Pelicans / 136 Tirs Rebonds
Joueurs Min Tirs 3pts LF Off Def Tot Pd Fte Int Bp Ct Pts Eval
A. Davis 22 6/11 0/1 3/4 1 10 11 0 1 3 2 1 15 22
J. Randle 32 8/20 0/3 5/8 5 6 11 5 4 1 5 0 21 18
E. Payton 37 5/12 2/2 4/6 7 6 13 16 4 1 4 0 16 33
F. Jackson 35 4/13 3/6 3/4 1 1 2 1 5 0 2 0 14 5
K. Williams 27 4/8 2/3 0/0 0 2 2 3 5 1 1 0 10 11
C. Diallo 25 4/7 0/1 2/2 1 9 10 0 4 2 0 1 10 20
S. Johnson 11 1/5 1/2 2/2 1 2 3 2 0 0 2 0 5 4
D. Miller 33 6/10 4/6 0/2 0 2 2 4 3 1 2 1 16 16
J. Okafor 18 5/7 0/0 5/9 2 1 3 0 2 0 3 1 15 10
D. Bertans 11 1/3 1/2 0/0 0 0 0 1 0 0 0 0 3 2
I. Clark 14 3/6 2/4 3/4 0 0 0 2 2 2 1 0 11 10
Total 47/102 15/30 27/41 18 39 57 34 30 11 22 4 136
Suns / 138 Tirs Rebonds
Joueurs Min Tirs 3pts LF Off Def Tot Pd Fte Int Bp Ct Pts Eval
D. Bender 34 6/9 1/3 0/1 2 3 5 1 6 1 2 1 13 15
K. Oubre Jr. 43 12/25 2/8 6/7 2 4 6 2 4 2 4 0 32 24
D. Ayton 22 4/7 0/0 0/0 3 2 5 1 4 1 0 1 8 13
D. Melton 29 3/7 0/1 0/0 0 8 8 5 4 3 1 0 6 17
D. Booker 41 12/26 3/8 13/18 1 4 5 13 3 0 7 1 40 33
R. Spalding 15 4/5 0/1 0/1 1 3 4 2 5 0 2 2 8 12
J. Jackson 33 6/11 2/3 5/6 2 5 7 3 5 1 4 2 19 22
M. Bridges 40 4/9 1/4 3/3 0 5 5 3 1 2 1 0 12 16
T. Daniels 8 0/1 0/1 0/0 0 3 3 1 1 0 1 0 0 2
Total 51/100 9/29 27/36 11 37 48 31 33 10 22 7 138