RDC : Le père biologique de Franck Diongo appelle Tshisekedi à se désolidariser de Kabila

Au-delà de la libération de Franck Diongo qui a provoqué de l’extase chez les militants du Mouvement Lumumbiste Progressiste (MLP), la famille biologique de l’ancien prisonnier avait un message. Rencontré au siège du MLP, Nkawe Okatoy Jean, le père biologique de l’opposant politique, n’a pas hésité à appeler Félix Tshisekedi à se désolidariser de Joseph Kabila.

Octogénaire mais physiquement encore stable, Mr. Jean Okatoy, d’emblée, commence par fustiger Joseph Kabila, l’ancien président de la République.

Je demande au président de la République, son excellence Antoine Félix Tshilombo Tshisekedi, de prendre son indépendance. Il doit s’écarter de la ligne de Joseph Kabila“, déclare-t-il à ACTUALITE.CD assis dans une pièce au siège du MLP en attendant le discours de son fils à l’occasion de sa libération. Une déclaration qui traduit sa colère après l’incarcération de son fils pendant le règne de Joseph Kabila à la tête de la RDC.

Vêtu d’un t-shirt blanc à l’effigie de Franck Diongo, casquette anglaise sur la tête et une bouteille d’eau à côté, Jean Okatoy se dit fier du combat que mène son fils. D’ailleurs il a été parmi les militants qui sont allés prendre Franck Diongo dans la matinée à la prison centrale de Makala.

Je suis le père d’un héros vivant, l’honorable Franck Diongo. A 11 heures 15, nous étions allés le prendre à la prison. Donc je suis dans la joie immense d’avoir retrouvé mon fils en vie. Je lui donne comme conseil de continuer avec sa lutte. Car seule la lutte libère“, ajoute-t-il sur un ton déterminé.

Gracié par le président de la République, Félix Tshisekedi, Franck Diongo a été condamné en décembre 2016 à cinq ans de prison ferme par la Cour suprême de justice, faisant office de Cour de cassation. Il était poursuivi pour arrestation et détention arbitraires de trois militaires de la garde républicaine. Des accusations que lui et ses proches ont toujours rejetées.

Will Cleas Nlemvo