Présidentielle 2020 : Le candidat du PDCI connu avant la fin de l'année, celui du RHDP en 2020

En ce qui concerne la désignation du candidat du Pdci, le président du parti, Henri Konan Bédié l’a signifié lors du 6ème  Congrès extraordinaire de sa formation politique, le 15 octobre 2019, à Daoukro. « Les dispositions seront prises pour l’organisation et la tenue de la Convention du Pdci-Rda au cours de l’année 2019, pour le choix d’un militant actif de notre Parti comme candidat du Pdci-Rda, à l’élection présidentielle d’octobre 2020 », avait-il déclaré.

Dans le communiqué final dudit congrès, le portrait-robot de celui qui va défendre les couleurs du parti avait même été dressé. Il s’agit d’un «militant actif et discipliné ». Pour l’ex-Chef de l’Etat, la marche harmonieuse de son parti vers « l’objectif majeur de la reconquête du Pouvoir d’Etat en 2020, nécessite la redynamisation de nos structures de base. »

C’est d’ailleurs ce qui explique sa volonté de mettre de l’ordre dans son parti comme en témoigne son communiqué en date du 15 mars 2019. En actionnant le conseil de discipline et de l’ordre du Bélier, il a choisi d’engager une procédure disciplinaire contre les membres du Pdci-Renaissance dirigé par Daniel Kablan Duncan. M. Bédié veut ainsi faire les choses dans les règles de l’art en déniant toute appartenance de ces derniers au Pdci-Rda.

En ce qui concerne l’utilisation du logo du parti par cette structure qui se réclame du Pdci-Rda, il a invité ses anciens collaboratuers à mettre fin à cela. Et de préciser que le logo de son parti est protégé par la loi no 93-668 du 09 août 1993 ainsi que par les dispositions de l’Organisation Africaine de la Propriété Intellectuelle (Oapi).

La rupture du Pdci-Rda d’avec le Rhdp-Unifié dont le congrès s’est tenu le 26 janvier 2019 tout comme celle de l’ex-président de l’Assemblée nationale Guillaume Kigbafori Soro avec la même alliance des houphouetiste sonne comme une redistribution des cartes politiques en Côte d’Ivoire.

En tout cas, la mise en place par le président Bédié de la plateforme de l’opposition regroupant partis politiques et organisations de la société civile confirme désormais la présence d’un bloc en rang de bataille.

Seule inconnue en ce moment, la position officielle de branche du Front populaire ivoirien (Fpi) se réclamant de Laurent Gbagbo pour renforcer cette plateforme contre le Rhdp qui entend désigner son candidat en 2020.

Salif D. CHEICKNA

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.