Ligue 1 : Saint-Etienne se relance et écrase Caen, nouvelle lanterne rouge

Avec un effectif diminué par de nombreuses blessures, Saint-Etienne a réalisé une démonstration au Stade Michel-d’Ornano de Caen (5-0). Rapidement, rentrés dans leur rencontre, les Stéphanois ont ouvert le score dès la 5e minute grâce à un but de Romain Hamouma. Buteur, il devient passeur sur le second but inscrit par Robert Beric (20e) et sur le troisième marqué par Arnaud Nordin (31e). Les Verts ont ensuite parfaitement géré leur match en seconde période, en alourdissant le score de deux unités, grâce à Lamine Ghezali (86e) et Valentin Vada (91e). Au final, les hommes de Jean-Louis Gasset acquièrent un large succès, soignent leur goal-average (+7), et reviennent à seulement un point de Marseille (47 pts) qui se déplace à Paris, ce dimanche. 

Saint-Etienne n’a plus connu tel succès à l’extérieur depuis le 22 mai 1974

Guingamp laisse sa lanterne rouge à Caen

Avec cette énorme défaite à la maison, Caen s’enfonce un peu plus et remplace Guingamp, en dernière position du championnat. Les Bretons se sont imposés face à Dijon (1-0), un adversaire direct dans la lutte pour le maintien. Le dénouement a eu lieu dans les derniers instants de la rencontre avec un penalty obtenu suite à une faute sur Marcus Thuram dans la surface (84e). Un penalty marqué par Ludovic Blas délivrant le stade Roudourou, synonyme de 500e but du club en Ligue 1. Au classement, l’EAG quitte la 20e place qu’il occupait depuis la 3e journée, et se hisse en place de barragiste (18e, 22 pts), devant son adversaire du soir. 

Strasbourg accroché par Nîmes

Les deux autres rencontres de la soirée se sont soldées par des matches nuls. Un petit 0-0 entre Angers et Amiens et un bon nul (2-2) pour Nîmes contre Strasbourg, alors que les Crocos étaient menés 2-0. Au classement pas de changement pour ces équipes. Amiens maintient son total de 7 points d’avance sur la place de barragiste.

A Angers, la partie a été brièvement interrompue par des supporteurs… nantais de la Brigade Loire. Furieux d’être interdits de déplacement dimanche à Reims, ils ont utilisé des fumigènes puis déployé une banderole faisant allusion à leur vingt ans d’existence: “On a 20 ans et on vous emmerde”, avant d’être évacués par les forces de l’ordre.

Réactions

Fabien Mercadal (entraîneur de Caen): “On avait perdu des matches mais on n’a jamais été dans l’abandon comme on l’a été ce soir. C’est compliqué à expliquer. On est tombé, c’est certain, contre une équipe qui nous a été supérieure dans tous les compartiments du jeu.”

Jocelyn Gourvennec (entraîneur de Guingamp): “Guingamp était dernier depuis début août. Cette victoire et ce classement doivent être une bouffée d’oxygène pour tout le monde. En sachant que ce n’est qu’une étape. On avait souvent raté le coche, il fallait que ça se passe ce soir. Après le match raté à Toulouse, c’était important de montrer un visage plus conforme à ce qu’on faisait depuis plusieurs semaines. On l’a fait ce soir, dans un match tendu et serré.”