L'étang de Berre bientôt classé au patrimoine mondial de l'Unesco ?

Des moqueries ? Non, ce temps est fini, je n’en entends plus aucune.” Président de l’association “Étang de Berre, patrimoine universel”, Jean-Claude Cheinet, ancien adjoint à l’environnement à Martigues, croit dur comme fer à la démarche. Lancée il y a plus de trois ans par le maire de Martigues, Gaby Charroux, elle vient de vivre son premier temps fort : le dépôt officiel de la candidature pour aboutir, dans un délai estimé entre cinq à dix ans, au classement de l’étang de Berre au patrimoine mondial de l’humanité, établi par l’Unesco. L’étang de Berre, égal des monuments d’Arles, du palais des Papes ou du Mont Saint Michel ? Pas vraiment, puisque si ces lieux sont classés au titre des biens “culturels”, l’étang candidate au titre des biens “mixtes”. En France, il n’existe pour l’heure qu’un seul autre exemple du genre, le Mont Perdu dans les Pyrénées (dans la région du cirque de Gavarnie) mais dans le monde, les exemples sont frappants, et renommés. Parmi eux, les Météores en Grèce, une cité maya au Mexique, ou, encore mieux, le sanctuaire historique de Machu Picchu au Pérou.

Retrouvez l’intégralité de notre dossier en cliquant ici