Le rendez-vous TEDx. Reconstruire une autre réalité

Françoise Valy, une des intervenantes de la troisième édition du TEDx de Saint-Brieuc qui avait lieu ce samedi 16 mars au Palais des congrès.
Françoise Valy, une des intervenantes de la troisième édition du TEDx de Saint-Brieuc qui avait lieu ce samedi 16 mars au Palais des congrès. (Le Télégramme/Marina Chélin)

TEDx, le cycle de conférences qui vise à « partager des idées qui changent le monde » était de retour à Saint-Brieuc, ce samedi 16 mars, pour une troisième édition. Au programme : des témoignages parfois techniques, souvent drôles et émouvants. Et plus de 470 personnes venues se demander comment (Re) Construire un monde meilleur.

De l’humour, de l’émotion et des parcours de vie aussi étonnants qu’intrigants. Voilà ce qu’a mis en avant, pour la troisième édition, le rendez-vous TEDx de Saint-Brieuc qui avait lieu au Palais des congrès ce samedi 16 mars.

Mais TEDx, c’est quoi ? D’abord, un slogan, « partager des idées qui changent le monde ». Ensuite, des déclinaisons locales du rendez-vous, un peu partout dans le monde, portées par des bénévoles. Une trentaine à Saint-Brieuc. Enfin, ce sont des conférences de 18 minutes maximum, sous forme de stand-up. Sept, ce samedi, entrecoupées de performances artistiques et accompagnées d’ateliers participatifs.

À lire sur le sujetTEDx. « C’est une expérience à vivre »


« Je peux faire quelque chose »


Voilà pour les grandes lignes. Reste les détails. Comme cette salle comble. Plus de 470 personnes venues se demander comment (Re) Construire la société, le thème choisi pour cet après-midi. Près de 500 paires d’oreilles attentives au parcours de l’éthologue Hélène Le Berre, spécialisée dans le comportement des animaux sauvages. « J’ai découvert l’importance de la force de l’intention, de vivre le moment présent sans penser au passé ou au futur », assure-t-elle.

Il y a aussi ces moments d’émotion où le public semble happé par le témoignage de Françoise Valy, cette retraitée de Langueux qui s’investit auprès des jeunes migrants dans les Côtes-d’Armor. « Je ne peux pas empêcher les guerres. Je ne peux pas empêcher les ventes d’armes. Ni la construction de murs. Mais à mon petit niveau, je peux faire quelque chose », explique, d’une voix tremblante, celle qui accueille des jeunes migrants chez elle depuis 2017.

À lire sur le sujetTEDx.
Françoise racontera son plein-temps avec les migrants


L’exemple de Montréal


Françoise Valy achève sa conférence en citant un des garçons qu’elle héberge : « C’est le rêve qui m’a fait venir ici. Alors laissez-moi rêver ». Ça tombe bien, c’est aussi ce que propose TEDx : rêver à un avenir meilleur. Pour le monde mais aussi pour Saint-Brieuc.

Alors, les organisateurs du TEDx briochin proposent un exemple : une conférence donnée à Montréal où il est question de revitalisation de la ville. « Chaque site délaissé en ville a un potentiel économique », explique, dans la vidéo, Jérôme Glad, un jeune entrepreneur français installé au Québec. « Pour le prix d’une étude de marché nous, nous sommes capables de construire le marché ! ». Un message d’espoir et d’action citoyenne que n’aura certainement pas manqué Marie-Claire Diouron, le maire de Saint-Brieuc, présente dans la salle.