Impatiente, la droite juge la sortie du débat «périlleuse»

Impatiente, la droite juge la sortie du débat «périlleuse»
«Il faut maintenant des actes» a déclaré Laurent Wauquiez, président des Républicains, jeudi matin sur BFMTV. Sébastien SORIANO/Le Figaro

L’opposition attend des actions concrètes de la part du gouvernement à la suite de la consultation nationale. Elle espère notamment la mise en place de mesures visant à redonner du pouvoir d’achat aux classes moyennes et aux retraités.

Le temps du débat doit s’achever. Tout est désormais sur la table pour faire émerger enfin des réponses concrètes aux attentes du grand débat national. À droite, on ne cache pas une vraie impatience à voir des solutions alors que certains élus de l’opposition prêtent à l’exécutif une intention cachée de jouer la montre. Jeudi matin sur BFMTV, Laurent Wauquiez a répété avec force ce qu’il avait dit la veille dans les colonnes du Figaro. «Il est temps qu’on sorte du grand débat. Cela s’éternise trop. Il faut maintenant des actes. Il est temps que maintenant on en sorte et qu’il y ait des propositions», a insisté le président des Républicains, en justifiant l’implication de son parti dans cette consultation au nom d’un retour nécessaire de la «sérénité» dans le pays, à la veille de l’acte XVIII des «gilets jaunes».

» LIRE AUSSI – Laurent Wauquiez au Figaro: «Il faut baisser les impôts»

Les propositions de la droite sont ancrées sur une question majeure posée au …

Cet article est réservé aux abonnés. 73% reste à lire.

Je me connecte

Le Figaro Premium

Abonnez-vous pour 1€ seulement

Annulable à tout moment