GP d'Australie : Valtteri Bottas s'impose devant Lewis Hamilton

Le film de la course

La course : Bottas seul au monde

Pour le duel annoncé entre Lewis Hamilton et Sebastian Vettel, il faudra attendre encore un peu. Les deux favoris pour le titre n’ont en effet pas réussi à jouer la gagne dimanche à Melbourne, le Britannique parce qu’il a été dominé par son coéquipier, l’Allemand parce que le rythme de sa Ferrari était clairement insuffisant.

Le classement de la course

Et c’est donc Valtteri Bottas qui a profité de la faillite de ses rivaux, sautant sur l’occasion qui lui a été offerte de briller. Lui qui n’avait pas signé une seule victoire en 2018 s’est imposé dès la première course de la saison 2019. Et avec la manière, car son succès ne doit rien au hasard ou aux circonstances de course. Le Finlandais était simplement le plus rapide en piste dimanche, et il l’a démontré dès le départ en prenant l’avantage sur le double champion du monde en titre, auteur de sa sixième pole consécutive la veille.

Le Championnat des pilotes

Lentement mais sûrement, Bottas s’est envolé en tête, et rien n’a pu se mettre en travers de son chemin. Son arrêt aux stands s’est très bien passé, aucune voiture de sécurité n’a perturbé la course, et surtout, ses adversaires n’avaient pas le même rythme. Le Finlandais a même pu se battre pour aller chercher le meilleur tour en course, qui rapporte désormais un point de bonus.

Hamilton, totalement dépassé par son coéquipier, a fini à 20″, devant Max Verstappen, qui débute la collaboration entre Red Bull et Honda de la meilleure des manières avec ce podium. Un podium dont sont absentes les Ferrari, absolument hors du coup durant les 58 tours. Sebastian Vettel, un temps inquiété par son nouveau coéquipier Charles Leclerc, a finalement terminé devant le Monégasque, 5e. Mais le retard de la Scuderia semble déjà conséquent, et les sourires des essais de présaison sont oubliés.

Le vainqueur : Valtteri Bottas

Critiqué après une saison 2018 compliquée, qu’il a conclue à la 5e place du Championnat et sans aucune victoire, Valtteri Bottas a repris sa marche en avant avec ce succès maîtrisé de bout en bout. Son excellent départ lui a permis de prendre le meilleur sur Hamilton, et après avoir fait douter le Britannique samedi en qualifications, il l’a mis K.-O. en course ce dimanche. Impérial, porté par la monoplace la plus rapide du plateau, le Finlandais a donc glané sa quatrième victoire en F1. Et se pose en trouble-fête du duel, peut-être annoncé trop tôt, entre Hamilton et Vettel pour le titre.

Le fait : Grosjean le maudit

Comme un cruel remake du Grand Prix 2018, Romain Grosjean a vécu la même mésaventure que l’an dernier sur le tracé australien. Alors qu’il était solidement installé à la 7e place derrière son coéquipier Kevin Magnussen, le Français a perdu plusieurs secondes aux stands lors de son changement de pneus (16e tour) à cause d’un problème à l’avant-gauche. Ressorti 14e, dans le peloton, le pilote Haas a abandonné 15 tours plus tard, contraint de ranger sa monoplace sur le bord de la piste, sa roue avant-gauche n’étant plus fixée à la jante. C’est son sixième abandon en huit participations à Melbourne !

Fabrice Bosset