Football: Sion – Grasshopper interrompu

La descente aux enfers continue pour les Grasshoppers. A Tourbillon, le club zurichois a été, cette fois, victime de la folie de ses supporters.

Les fans des Grasshoppers ont, en effet, provoqué l’interruption de la rencontre en raison de leurs débordements. Ils ont notamment envoyé plusieurs fusées sur la pelouse. L’arbitre Lionel Tschudi a interrompu la rencontre une première fois à la 32e minute. Au retour des vestiaires après la pause, il a été contraint, cette fois, de siffler la fin du match après le lancement de nouveaux engins pyrotechniques.

La colère des fans s’explique en partie sans doute par le déroulement du match. Les Sédunois menaient, en effet, 2-0 à la pause grâce à des réussites de Roberts Uldrikis et de Pajtim Kasami. Devant le déroulement de la soirée, les instances devraient logiquement attribuer les trois points de la victoire au FC Sion sur tapis vert.

A lire aussi : Super League: victoires de Lucerne, Thoune et Zurich font match nul, tout comme Bâle et Lugano

“Lanterne rouge” avec 4 points de retard sur Neuchâtel Xamax FCS, qui affronte le FC Zurich ce dimanche au Letzigrund, les Grasshoppers pourront-ils échapper à la relégation ? Minés à la fois par un fond de jeu désolant et par la fronde de ses supporters, les Zurichois ont déjà, semble-t-il, un pied dans la tombe.

Photo: Keystone

Dans l’autre rencontre de la soirée, Lugano s’est imposé 2-0 à Saint-Gall sur des réussites d’Alexander Gerndt et de Jonathan Sabbatini.

“On aurait dit des bêtes sauvages !” Le président des Grasshoppers Stephan Anliker n’a pas mâché ses mots à l’encontre de ses supporters au micro de Teleclub après l’interruption de la rencontre Sion – GC à Tourbillon.

“Ils n’ont pas voulu nous écouter lorsque nous sommes venus vers la tribune, poursuit le dirigeant zurichois. Ce qui s’est produit ce soir est non seulement une catastrophe pour les Grasshoppers mais aussi pour le football suisse. Il faut maintenant agir, tirer toutes les conséquences de cette interruption.”

Devant le même micro, son homologue Christian Constantin s’est montré favorable à une interdiction de déplacement pour les supporters adverses. “Tout a été tenté pour empêcher de tels incidents. En vain”, précise le président du FC Sion.