Fanfare, cuisine et dégustations, à la Foire au boudin de Mortagne-au-Perche

La 55e Foire au boudin de Mortagne-au-Perche a débuté vendredi 15 mars 2019, au Carré du Perche. Elle se poursuit jusqu’au dimanche 17 mars.

On se presse pour gôuter un bout de boudin.
On se presse pour gôuter un bout de boudin. (©Le Perche)

La 55e Foire au boudin de Mortagne-au-Perche, organisée par l’association Mortagne Événements, a ouvert ses portes dès le vendredi 15 mars 2019 après-midi, au Carré du Perche.

Une première (habituellement, la Foire ouvre le samedi matin) qui a perdu au public d’assister au lancement du concours international du meilleur boudin noir.

Près de 600 échantillons sont en compétition, au concours international du meilleur boudin noir.
Près de 600 échantillons sont en compétition, au concours international du meilleur boudin noir. (©Le Perche )

 L’événement d’envergure (près de 600 échantillons étaient en compétition) est orchestré par la Confrérie des Chevaliers du Goûte-boudin.

Parmi les concurrents, de nombreux étrangers :

Cette année, nous avons des italiens, annonce Jean-Claude Gotteri, grand maître de la Confrérie.

Les charcutiers de Mortagne sont rassemblés au sein du "grill central", devant le Carré du Perche.
Les charcutiers de Mortagne sont rassemblés au sein du « grill central », devant le Carré du Perche. (©Le Perche)

Il y a aussi des échantillons provenant d’Angleterre, d’Allemagne ou d’Autriche. Le concours laisse également la place aux boudins créatifs, salés et sucrés !

Le jury, composé de 150 personnes, rassemble des professionnels et non professionnels.

Ces derniers sont consommateurs et ont leur mot à dire. Ils ont aussi de bonnes idées à apporter, constate Jean-Claude Gotteri.

Les éliminatoires (le vendredi) ont été suivis de la finale, le samedi matin.

Le concours international du meilleur boudin noir permet de distinguer les gagnants régionaux et un gagnant national, qui recevra le « gril d’or ».

A noter : la présence cette année des caméras de France 5. La chaîne consacrera quelques minutes au boudin noir de Mortagne dans un prochain numéro d’Échappées belles.

Plusieurs confréries sont  membres du jury.
Plusieurs confréries sont membres du jury. (©Le Perche)

Dans l’espace réservé à la gastronomie (dans le gymnase), c’est Paulo Ferreira, chef cuisinier au lycée Jean-Monnet, à Mortagne-au-Perche, qui orchestre l’ensemble des animations.

Il est le « fil rouge » et a invité quatre chefs locaux à venir participer à l’événement.

Olivier Valette a concocté des ravioles de boudin noir et son consommé de volaille à la pomme.
Olivier Valette a concocté des ravioles de boudin noir et son consommé de volaille à la pomme. (©Le Perche)

Samedi après-midi, Cyril Font (« A la dînette gourmande », à Bellême) ; et Olivier Valette (« Le Montligeon », à La Chapelle-Montligeon) ont proposé des démonstrations culinaires autour du boudin noir, bien sûr, et des produits locaux.

Le dimanche après-midi, ce sera au tour de Laurent Olivier, du restaurant « La Croix d’or » au Pin-la-Garenne, et Gaspard Noury « Les pieds dans l’eau », à Saint-Langis-lès-Mortagne, de prendre place derrière les fourneaux.

"Les Boudinques", fanfare mortagnaise.
« Les Boudinques », fanfare mortagnaise. (©Le Perche )

La fanfare locale « Les Boudingues » assure l’animation. 

Les rues de Mortagne-au-Perche sont aussi bien animées avec la fête foraine qui bat son plein. 

Sensations garanties avec la fête foraine.
Sensations garanties avec la fête foraine. (©Le Perche)