EXCLUSIF. Montpellier : plusieurs kilos de cocaïne saisis à la cité Gély

INFO MÉTROPOLITAIN. Plusieurs kilos de cocaïne pure ont été saisis jeudi après-midi lors de l’opération policière, que Métropolitain a révélée ici. Selon nos informations, une dizaine de kilos de cocaïne a été retrouvée, lors de la « descente » de police conjointe des brigades de « stups » de la sûreté départementale de l’Hérault -Sécurité publique- et du Service régional de police judiciaire -SRPJ- de Montpellier.

Les policiers d’élite de l’antenne de Montpellier du RAID, la BRI -brigade de recherche et d’intervention- du SRPJ et la compagnie départementale d’intervention -CDI 34- de la Sécurité publique ont assuré un appui des enquêteurs, pour éviter d’éventuels tirs de Kalachnikov, comme ce fut le cas l’année dernière, dans cette cité du faubourg de Figuerolles, véritable supermarché des drogues.

La coke venait d’être livrée

24h sur 24, les consommateurs de cannabis -résine et herbe-, cocaïne, héroÏne, ecstasy, crack etc.- viennent se ravitailler dans une rue de la cité Gély, où les dealers utilisent des guetteurs. Des parades qui n’empêchent pas les policiers des brigades des « stups » de la Sécurité publique et de la police judiciaire de collecter des renseignements pour démanteler la principale filière en place depuis ces derniers mois.

Ainsi, jeudi, l’opération de police a été lancée dans la foulée de l’importation d’une dizaine de kilos de cocaïne. Selon nos informations, le convoyeur qui venait de ramener la drogue a échappé au dispositif, mais deux dealers présumés ont été interpellés, dont celui qui venait de réceptionner la drogue.

Nouvelle importation

Cette importante quantité de cocaïne d’excellente qualité confirme que la cité Gély à Montpellier reste la plaque tournante du trafic de drogue en dépit d’interpellations en flagrant délit de dealers en pleine transaction. « Dix à douze kilos de cocaïne permettent d’alimenter les cocaïnomanes durant plusieurs jours, car la demande est forte », observe une source proche de l’enquête.

Il assure que la perte sèche de plusieurs dizaines de millions d’euros par l’organisateur de ce réseau devrait rapidement être remplacée par une nouvelle importation directement à la cité Gély, constatant que, « Dans les jours qui suivent une saisie importante et le démantèlement d’une filière, un autre réseau va être activé. La cocaïne ne devrait pas manquer à Montpellier ».

De l’herbe de cannabis également

Une quinzaine de kilos d’herbe de cannabis aurait également été retrouvée, lors des perquisitions. Les deux suspects se trouvent toujours en garde à vue, ce samedi, à l’hôtel de police de Montpellier.

Sollicité par Métropolitain, Christophe Barret, le procureur de la République de Montpellier a confirmé nos informations, mais n’a pas souhaité en dire plus, indiquant qu’il devrait évoquer cette affaire lundi.