Derrière Mandela : un collectif de citoyens résistants contre l'Apartheid

"Le Procès contre Mandela et les autres" de Nicolas Champeaux et Gilles Porte © ARTE ÉDITIONS“Le Procès contre Mandela et les autres” de Nicolas Champeaux et Gilles Porte © ARTE ÉDITIONS

Sortie DVD : Le Procès contre Mandela et les autres de Nicolas Champeaux et Gilles Porte

La numérisation récente des 256 heures du procès de Rivonia est le point de départ de la réalisation de ce film. Avec cette matière initiale qui a traversé un demi-siècle d’histoire, le journaliste Nicolas Champeaux a fait appel au réalisateur Gilles Porte (coréalisateur notamment avec Yolande Moreau de Quand la mer monte… en 2004) pour aller recueillir en Afrique du Sud les témoignages des derniers survivants de ce procès. Le procureur lui-même a droit à la parole à travers le témoignage de son fils qui montre les motivations de ce juriste juif qui voulait trouver sa place dans la hiérarchie parmi une élite politique ouvertement raciste et antisémite. Les enregistrements audios deviennent le déclencheur de la mémoire auprès des témoins : il leur suffit de réécouter ces minutes de procès pour qu’ils puissent livrer spontanément leur regard sur les enjeux de la lutte contre l’Apartheid. Pour rendre visible ce procès dont on ne possède aucune image, les réalisateurs ont fait appel à un tierce collaborateur en la personne du cinéaste de courts métrages d’animation Oerd. La moitié du film est ainsi composé des animations d’Oerd reconstituant le procès conjointement avec les enregistrements audios en guise de bande sonore. Il ne s’agit pas de suivre une démarche de reconstitution naturaliste objective mais plutôt de réaliser une animation en Noir & Blanc où les intervenants deviennent en images des fantômes du passé vibrant d’énergie. L’animation est alors une interprétation subtile de la mise en scène qui avait alors lieu au cours de ce procès.
Pour les générations qui n’ont connu que la fin de l’Apartheid, la libération de Nelson Mandela et la reconstruction de la société sur de nouvelles bases égalitaires, ce témoignage historique se révèle déterminant pour comprendre comment des hommes étaient prêts à mourir pour défendre les Droits de l’Homme à leur époque. Les dirigeants de l’ANC ont été jugés pour les attentats et sabotages qu’ils étaient en train d’organiser, contraints à abandonner les années de luttes pacifistes après la violence d’État comme notamment le massacre de Sharpeville le 21 mars 1960 où 69 manifestants noirs ont été assassinés suite aux tirs de la police sur la foule. Les membres de l’ANC sont devenus des résistants dans un régime qui appelait à la haine d’une minorité blanche de la population contre la majorité. Certains témoins font à juste titre le parallèle de leurs actions et de leur détermination avec les prises de position des Résistants en France. Le titre du film rappelle la domination qui a été choisi à l’époque pour présenter le procès. Ainsi, Nelson Mandela a été considéré comme l’accusé numéro 1 parce qu’il a été choisi par le reste du groupe comme étant l’orateur le plus expérimenté. Il n’empêche que l’action a été collective même si une certaine vision raccourcie de l’histoire aimerait réduire les événements à des seules individualités. Ainsi, les réalisateurs ont rappelé qu’à travers Nelson Mandela se trouvait tout un collectif aussi actif dans la pensée que dans les actes que lui et au-delà de ces hommes incriminés, il y a avait aussi des femmes, leurs épouses, mères et autres proches qui leur ont permis d’aller jusqu’au bout de leur activisme politique, comme le rappelle les témoignages de Winnie Mandela et de Sylvia Neame dans ce film. Il en résulte un documentaire historique d’une grande pertinence d’analyse et d’invention dans l’art de conter et d’approcher l’histoire dans toute sa complexité.

le-proces-contre-mandela-et-les-autres-dvd

Le Procès contre Mandela et les autres
de Nicolas Champeaux et Gilles Porte
France, 2018.
Durée : 103 min
Sortie en salles (France) : 17 octobre 2018
Sortie France du DVD : 20 février 2019
Format : 2,35 – Couleur
Langue : anglais – Sous-titres : français.
Éditeur : ARTE ÉDITIONS
Bonus :
Livret (32 pages)
La dernière interview de Winnie Mandela (14’)
Entretien avec les réalisateurs, réalisé par l’AFC (14’)
Retour en Afrique du Sud (12’)
« Nelson Mandela : l’histoire secrète d’une libération et Mandela et son image » : 2 reportages audio de Nicolas Champeaux pour RFI (38’)
Sài Gòn : court métrage de Oerd, le dessinateur du film (4’30”)

Le Club est l’espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n’engagent pas la rédaction.