Camille Lacourt : dépressif aux Jeux de Rio en 2016, il charge Valérie Bègue dans On n'est pas couché

Il a l’un des plus beaux palmarès de la natation française, avec cinq titres de champion du monde. Mais Camille Lacourt n’aura pourtant jamais réussi à décrocher une médaille olympique. En 2012 à Londres, le nageur n’avait terminé que 4e du 100 mètres dos. Quatre ans plus tard, il échouait encore à la 5e place de la catégorie. Désormais retraité, le beau gosse revient avec Cinquante nuances de bleu, sa biographie où il se confie sur certaines épreuves de sa vie. Comme par exemple sa rupture avec Valérie Bègue en 2016. Ce moment reste très douloureux pour le champion.

>>> Camille Lacourt dévoile les vraies raisons de sa rupture avec Valérie Bègue

Invité samedi 16 mars sur le plateau d’On n’est pas couché, il a parlé des conséquences de son divorce avec l’ancienne Miss France. La mère de sa fille Jazz a en effet eu une grande influence sur sa carrière, et notamment sur ses performances moyennes aux Jeux olympiques. Comme il l’indique dans son livre : « Aux Jeux olympiques de Londres de 2012, je n’avais pas été champion olympique parce que j’étais trop heureux avec une femme. Et aux Jeux olympiques de Rio en 2016, je ne monterai pas non plus sur le podium parce que cette femme ne m’aimait plus et que je l’aimais encore ».

Ce passage de Cinquante nuances de bleu a particulièrement intéressé Laurent Ruquier, qui a poussé son invité à en dire plus. Si Camille Lacourt s’est défendu de tout mettre sur le dos de Valérie Bègue, il a avoué sur France 2 avoir connu un passage dépressif à cause de la rupture : « C’est les aléas de la vie. Après ce n’est pas l’excuse que je prends principalement, il y a d’innombrables choses mais je pense que ça a été deux facteurs très forts, surtout en 2016 où je pense avoir un petit peu connu la dépression avec la séparation ».

>>> Camille Lacourt a fréquenté des boîtes gays : sa surprenante explication

Camille Lacourt s’est alors jeté à coeur perdu dans le sport, qui lui a permis de « récupérer un petit peu plus vite ». Ce qui a plutôt bien fonctionné puisque quelques mois après son divorce, il décrochait son dernier titre mondial à Budapest et annonçait dans la foulée sa retraite des bassins à 32 ans. Hier soir dans On n’est pas couché, le champion de natation a ainsi conclu sur ses échecs aux Jeux olympiques : « Ce n’est pas une excuse d’être amoureux. J’ai gagné d’autres titres en étant amoureux d’elle, et de très beaux, mais 2016, ça a été la rupture qui a été très dure ».