12ème EcoTrail Paris : Benoit Cori porté par le vent et l'envie remporte le 80 km

Benot Cori vainqueur du 80 km
Benot Cori vainqueur du 80 km

Paris réussi pour Benoit Cori. Le Basque monté à la capitale pour la gagne comme il nous l’avait confié a remporté le 80 km du 12ème EcoTrail Paris en 5h46’24 avec plus de 3 minutes d’avance sur Jonathan Parise (2ème en 5h49’27), Steve Leclerc 3ème en 5h53’11 complète le podium. La 1ère féminine Maryline Nakache est arrivée après 6h54’47 d’efforts.

« Arriver au 1er étage de la Tour Eiffel, cela n’a pas de prix ».

Benoit Cori sagement calé dans le groupe de tête a attendu le dernier quart de la course pour imprimer son rythme et finalement se retrouver seul aux avant-postes. De son propre aveu, avec la gadoue et un peu de vent, ce ne fut pas si facile sur ce parcours rapide où il faut toujours courir contrairement aux Trails en montagne où l’on peut marcher par moments. Mais comme le dit l’expérimenté Basque, arriver au 1er étage de la Tour Eiffel, cela n’a pas de prix.

David Wamster (13ème en 6h42’19) s’est régalé pour son 8ème EcoTrail Paris et même s’il n’y a pas assez de dénivelé au goût de certains Trailers, pour ce Francilien, l’EcoTrail Paris permet du coup de se confronter à des coureurs plus « typés » route que d’habitude.

Alexandre Boucheix (9ème en 6h33’21) a apprécié le parcours roulant sous le soleil et a adoré redescendre du 1er étage de la Tour Eiffel avec les touristes qui ne comprenaient pas ce qu’il se passait en voyant des concurrents maculés de boue et qui sentaient la transpiration.

Aurélie Mahfeuz qui a participé au 30 km a passé un très bon moment en forêt, à la découverte de sentiers portée par la bonne ambiance même si pour elle la fin sur les quais de Seine fut difficile.

Aude Jolivet également engagée sur le 30 km garde un très bon souvenir de cet après-midi avec d’autres amies qui courraient. Ravie d’avoir testé de nouveaux terrains d’entraînements dans l’Ouest Parisien, elle a même retrouvé sur la dernière ligne droite l’une de ses copines avec qui elle a terminé en un peu plus de 3h.

Pour toutes et tous une vraie satisfaction d’en avoir terminé et pour l’organisateur Romain Piau un soulagement total de voir à l’arrivée les visages fatigués mais souriants des finishers. C’est sur, certains ou certaines reviendront l’année prochaine !