Découvrez les finalistes du concours du Meilleur sommelier du monde

Le suspense était insoutenable en cet après-midi du vendredi 15 mai, à Anvers (Belgique). Les 66 candidats prétendants au titre de Meilleur sommelier ont été nommés sur scène, un par un, pour recevoir leur diplôme. Seuls les trois dernier nommés ont accédé à la finale. Le candidat français David Biraud n’a pas été retenu, il doit se contenter d’une place de demi-finaliste.

LES FINALISTES DU CONCOURS DU MEILLEUR SOMMELIER DU MONDE

RAIMONDS TOMSONS (LETTONIE)

Il était dès le départ l’un des favoris de cette compétition. Il faut dire que sommelier letton de 38 ans, œuvrant au restaurantVincentsà Riga, a déjà un impressionnant palmarès qu’il s’est constitué en très peu de temps. En 2015, il est élu Meilleur sommelier de Lettonie puis, la même année, Meilleur sommelier des pays Baltes. L’année suivante, il tente sa chance au concours du Meilleur sommelier du monde et finit septième. Enfin, en 2017, il remporte le titre de Meilleur sommelier d’Europe et d’Afrique, à Vienne.

MARC ALMERT (ALLEMAGNE)

Le sommelier allemand de 27 ans travaille au restaurantBaur au Lac, à Zürich (Suisse). Il a commencé sa carrière en mai 2010 en travaillant trois semaines à l’hôtel Mercure Antigone de Montpellier. Il a quelques années plus tard enchaîné les concours de sommellerie nationaux et internationaux et finira premier ou deuxième dans six d’entre eux.

NIKA H. JENSEN (DANEMARK)        

Cette sommelière prometteuse travaille au restaurantKong Hans Kælder, à København, au Danemark. Elle a remporté en 2016 le Nordic Sommelier Championship et le Castel Young Cup, et en 2018 elle s’est hissée en première place du Danish National Championship. Si Nika H. Jensen remporte ce concours, elle deviendra la première femme Meilleure sommelière du monde.

> La finale se déroule l’après-midi du 15 mai, à la suite de l’annonce des finalistes.