Charente : le retraité qui avait traité François Hollande de "plus grand menteur de France" a été relaxé

“C’est un soulagement. Cette affaire m’a causé bien du tracas”. Ce vendredi matin, Michel Labarde a été relaxé. Il y a deux semaines, cet artisan en retraite de Garat comparaissait au tribunal d’Angoulême pour des faits d’outrage par écrits ayant porté atteinte à la dignité du président de la République

Début 2017,Michel Labarde avait posé deux grands panneaux, en bordure de sa propriété de Garat et de la RD101, sur lesquels les politiques en prenaient pour leur grade. Encore président de la République à l’époque, François Hollande était traité de “plus grand menteur de France”. Manuel Valls, Pénélope Fillon ou encore Jérôme Cahuzac étaient aussi visés par “la colère” de Michel Labarde. La gendarmerie avait fait procéder à l’enlèvement des panneaux.

Une amende de 500€ avait été requise à l’encontre de Michel Labarde qui avait également refusé de participer à un stage de citoyenneté. Finalement, la justice l’a blanchi. “Aujourd’hui, j’en veux à la personne qui a alerté les autorités. D’ailleurs, je vais remettre un panneau sur ma propriété pour la “remercier” de son geste”.