Un enfant décède à la piscine

Un jeune adolescent ruthénois a perdu la vie hier après-midi à la piscine Aquavallon de Rodez. C’est en courant avec ses camarades d’un bassin à l’autre qu’il s’est brutalement effondré. Aussitôt, les maîtres nageurs sont intervenus pour lui pratiquer un massage cardiaque, vite relayés par un médecin et les sapeurs-pompiers. Malheureusement en vain. Nul ne sait à ce jour quelles sont les raisons exactes de son décès et une enquête a été ouverte par les services de police. La victime qui allait avoir 13 ans avait participé le matin à une séance de piscine à Aquavallon dans le cadre des activités de son collège. Après le repas de midi, pris à son domicile, le jeune garçon avait souhaité profiter d’un moment de détente en revenant en compagnie de quelques camarades, se baigner à nouveau dans les bassins. C’est hors de l’eau, et alors qu’il courait, qu’il a subitement été pris d’un malaise.

Aussitôt prévenu le maire de Rodez, Christian Teyssèdre, s’est rendu à l’hôpital pour rencontrer la mère du jeune garçon. Une cellule psychologique est mise en place dès ce matin au sein du collège Fabre où étudiait le jeune Ruthénois.

Théodore est encore sous le choc. Cet enfant de 10 ans a vu son petit chien Louna se faire attaquer par deux molosses sous ses yeux. Comme chaque soir après l’école, Théodore promenait en laisse son chien, un croisé shih tzu-shiba inu, une petite boule d e poils adorable, dans ce quartier pavillonnaire castrais. Et alors qu’il rentrait à son domicile où l’attendait sa maman, il a vu deux gros chiens noirs courir dans sa direction. «Pour lui, les chiens sont gentils, il n’a pas compris qu’ils venaient attaquer Louna», témoigne sa mère qui précise que son fils est autiste. Les deux rottweillers se sont jetés sur Louna. «Ils l’ont pris dans leur gueule et le secouaient dans tous les sens comme un jouet», raconte encore la mère de famille qui a été alertée, comme de nombreux voisins, par le bruit et les cris de l’enfant qui a d’abord essayé de sortir son chien des griffes des deux molosses avant de devoir lâcher la laisse. «Il aurait pu lui aussi se faire mordre», continue la maman qui remercie vivement un jeune automobiliste qui s’est arrêté pour porter secours à Louna et Théodore et a fait déguerpir les rottweillers. La mère va déposer plainte contre les propriétaires des chiens.