Tudder : le Tinder pour… les vaches

Même si tu te trouves grosse et moche, que tu es incapable de trouver l’amour et que tu as tendance à t’affubler de ce petit nom de “vache” (à éviter), cette appli n’est quand même pas pour toi.

Eh non, cette application sert vraiment aux bovins. Elle est utilisée par les fermiers britanniques pour faciliter la reproduction des vachettes. C’est une idée de l’entreprise agricole Hectare, au Royaume-Uni. Ça fonctionne comme Tinder mais pour le bétail, c’est-à-dire que les vaches ont un profil avec leur âge, leur poids, le nom de leur proprio, même système du swipe à droite pour un like et à gauche pour un NOPE. L’appli t’offre même des “meuh” après chaque manip’.

Après avoir “matché” avec une vache, les agriculteurs peuvent contacter le propriétaire de la bête et faire une offre. Et là, il peut donner plus de détails. Évidemment, vous pouvez mettre des filtres sur la race, le bio, le type de ferme…


Le but ?

Le but est de faciliter l’accouplement. Hectare déclare qu’elle « cherche à unir les animaux de la ferme avec leur âme sœur » en trouvant les meilleures combinaisons de bêtes possibles. Pas si différent de nous, si ? Un agriculteur du sud-ouest du Pays de Galles raconte que la vente de son taureau de race Shorthorn a été facilitée par Tudder. D’après son site, Hectare a récolté près de trois millions de livres d’investissement (3,4 millions d’euros) auprès d’investisseurs comme l’auteur Rochard Koch ou le joueur de Tennis Andy Murray.

Un peu d’amour dans ce monde de brutes. Si les vaches peuvent avoir une vie sexuelle épanouie, la viande et leur lait en seront sûrement meilleurs et leur vie aussi. Et ça c’est tant mieux.