Nigeria : une attaque du convoi d'un gouverneur par Boko Haram fait quatre morts, à trois jours des élections

L’attaque intervient trois jours avant les élections générales dans le pays, qui s’annoncent très disputées. 

Le Nigeria de nouveau frappé par Boko Haram. Le convoi militaire du gouverneur de l’Etat du Borno a été attaqué par des combattants du groupe jihadiste nigérian, faisant quatre morts dont deux soldats, indiquent des sources sécuritaires. Cette attaque intervient trois jours avant les élections générales – présidentielle, législatives et élections sénatoriales .

“Nous avons été la cible d’une lourde attaque menée par Boko Haram, aux alentours de 7h30 du matin, a rapporté un milicien qui combat aux côtés de l’armée nigériane. “Le gouverneur (de l’Etat du Borno) était déjà passé, quand ils ont tiré sur les voitures en queue de convoi”, ajoute-t-il. Parmi les quatre victimes, se trouvaient deux soldats et deux militants du parti au pouvoir (Congrès des Progressistes, APC) qui se rendaient à un meeting électoral à Dikwa.

“Un nombre incertain de militants du parti au pouvoir ont également été kidnappés”, a rapporté le milicien sous couvert de l’anonymat. Le gouverneur de l’Etat du Borno, Kashim Ibrahim Shettima, en campagne pour les élections sénatoriales, se rendait à un meeting électoral à Gamboru et Ngala, à la frontière avec le Cameroun.