LFH. Brest Bretagne Handball – HBC Saint-Amand Les Eaux (33-22). Brest n'a eu besoin que d'une mi-temps

Rien à faire pour Saint-Amand, Amandine Tissier (au centre) et le BBH étaient imbattables.
Rien à faire pour Saint-Amand, Amandine Tissier (au centre) et le BBH étaient imbattables. (Photo Patricia Mérer)

Contre Saint-Amand, bon dernier au classement avec une seule victoire au compteur depuis le début de saison, la rencontre était pour le moins déséquilibrée. Le Brest Bretagne Handball a tenu son rang, ce mercredi, et n’a laissé que des miettes à son adversaire, tuant le match en première période.

Brest démarrait la rencontre sans Mangué ni Pineau laissées sur le banc. Et ça fonctionnait plutôt pas mal avec une Amandine Tissier qui menait parfaitement sa barque et trouvait de bons décalages sur Toublanc et Mauny qui faisaient fructifier leur temps de jeu.

Agathe Quiniou, dans ses cages, était au diapason et déjà à quasiment 50 % d’arrêt sur la première période (8 arrêts sur 18 tirs cadrés des Amandinoises). Saint-Amand, un temps au contact, se contentant des quelques scories des Bretonnes, allait lâcher prise assez rapidement, ratant même quelques immanquables. Laurent Bezeau avait ainsi tout le loisir d’effectuer ses changements, donnant du temps de jeu à toutes ses joueuses. Et si la configuration Mangué/Bak/Pineau était un peu moins à son aise avec des passes approximatives, l’écart enflait.

A 20-10 à la mi-temps, Florence Sauval n’avait probablement plus beaucoup d’espoir.


Les deux équipes se neutralisent


Les Velléités des deux collectifs étaient manifestement restées aux vestiaires à la pause car le match baissait sérieusement d’intensité en deuxième période. Brest faisait briller Saibou, qui était entrée dans les cages adverses, si bien que Saint-Amand maintenait les 10 buts de différence. Pourtant l’attaque placée des visiteuses était pour le moins dans le dur et le bras des arbitres se levait sur quasiment toutes leurs possessions de balle, signe de jeu passif. Pas facile en effet de trouver des solutions quand Brest met un peu d’intensité en défense.

Les Nordistes profitaient néanmoins, dans les 10 dernières minutes, de quelques largesses brestoises parfaitement exploitées par Ngo Leyi, meilleure marqueuse de la rencontre avec huit réalisations, pour adoucir le tableau. Si elles s’inclinaient 33 à 22, elles avaient eu au moins le mérite d’effacer la lourde défaite du match aller (19-37), un point positif pour une équipe qui jouera sa survie en LFH lors des play-downs.

Brest de son côté, rentré la veille de son déplacement à Buducnost, a bien négocié le match, mettant l’intensité quand il le fallait et gérant au mieux la suite, important au regard du calendrier des matchs à venir.

Fiche technique

Arbitres : Mrs Picard et Vauchez. Spectateurs : 3601

Brest : Idehn, Quiniou (60’, 12 arrêts), Mauny (2 buts), Toublanc (6), Tissier (1), Gros (6), Pineau (1), Copy (1), Prouvensier (5), Pop-Lazic (2), Stoiljkovic (3), Bak (3), Limal (3), Mangué.

4 mn d’exclusion : Gros (31’57), Mangué (32’55)

St Amand : Martins (30’, 6 arrêts), Saibou (30, 9), Vautier (1 but), Danshina (3), Bellonnet (2), Surmely (2), Dias Minto (1), Malina (1), Dias (1), Dewez, Filipovic (3), Le Bihan, Ngo Leyi (8).

4 mn d’exclusion : Danshina (35’13), Filipovic (53’22)