Le pétrole termine en hausse à New York

NEW YORK, 13 février (Reuters) – Les cours du brut ont terminé en hausse mercredi sur le Nymex, portés par les coupes dans les exportations et la production annoncées par l’Arabie saoudite.

Toutefois, la hausse des stocks de brut américains est venue freiner leur progression.

L’Arabie saoudite compte produire autour de 9,8 millions de barils par jour (bpj) en mars, soit plus de 500.000 barils de moins que son quota convenu dans le cadre d’un accord de réduction de la production en vigueur depuis le début de l’année, a déclaré au Financial Times le ministre de l’Energie Khalid al-Falih.

Les stocks de brut ont augmenté de 3,63 millions de barils à 450,84 millions de barils aux Etats-Unis la semaine passée, alors que les économistes attendaient en moyenne une hausse limitée à 2,67 millions de barils.

Enfin, l’Agence internationale de l’Energie (AIE) a signalé ce mercredi que le marché pétrolier mondial peinera cette année à absorber la forte hausse de l’offre hors l’Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep).

Le contrat de mars sur le brut léger américain (West Texas Intermediate, WTI) a gagné 80 cents, soit 1,51%, à 53,90 dollars le baril.

L’échéance d’avril sur le Brent a pris 1,19 dollar (1,91%) à 63,61 dollars le baril.