Le Festival international du film de Fès s'ouvre sur de multiples hommages

PARTAGER Le Festival international du film de Fès s’ouvre sur de multiples hommages

Un bel hommage a été rendu mardi soir à nombre d’artistes et de cinéastes marocains, en ouverture de la première édition du festival international du film de Fès (FIFF) qui se poursuivra jusqu’au 16 février courant. L’association du FIFF, qui organise cette manifestation, en partenariat avec le ministère de la culture et de la communication, a honoré le réalisateur Mohamed Abderrahman Tazi et l’artiste Abdelwahab Doukkali pour leur riche parcours artistique et cinématographique. Un hommage posthume a été également rendu à l’acteur Hassan Skalli et au dramaturge Mohammed Kaghat.

La créativité culturelle, artistique et scientifique qui a toujours marqué l’histoire de la cité Idrisside ne manquera pas d’imprimer un caractère particulier à ce festival qui permettra aux cinéphiles de découvrir toute la richesse du patrimoine culturel marocain, a souligné le secrétaire général du ministère de la culture, Abdelilah Afifi, en lever de rideau.

Il a assuré que le département ne lésinera pas sur les moyens pour appuyer les différentes manifestations artistiques et culturelles, en vue de promouvoir la scène artistique nationale, contribuer au développement de l’industrie cinématographique nationale et consacrer l’identité culturelle marocaine.

Le président de l’association éponyme, Mohamed Bellaghrib, a indiqué que cet évènement permet aux réalisateurs et acteurs de présenter leurs œuvres, mais aussi de découvrir la capitale spirituelle du Royaume qui a une longue histoire d’art et de culture.

Cette édition verra la participation de 19 longs et courts métrages produits en 2018, qui concourront pour ‘’le grand prix de Fès’’, ‘’le prix du Jury’’, ‘’le prix du meilleur réalisateur’’, ‘’le prix du meilleur scenario’’ et ‘’le prix de la meilleure interprétation’’, a-t-il relevé.

Le choix des meilleures œuvres est confié à un jury présidé par le metteur en scène palestinien Maher Hachach et composé de la scénariste égyptienne, Sanae Cheikh, du réalisateur marocain Fouad Souiba et des cinéastes grec et Italien, respectivement Barbaglio Arrigo et Ody Roos.

Les organisateurs ont programmé des œuvres d’une dizaine de pays, en l’occurrence la France, le Portugal, l’Espagne, le Mexique, la Grèce, l’Inde, la Tunisie, les Emirats arabes Unis, l’Algérie et l’Egypte, outre le Maroc.

Au menu, figurent également une conférence sous le thème ‘’le film marocain entre la production et la distribution’’ et des ateliers destinés aux étudiants.

Ce festival a aussi pour but de proposer ‘’un espace d’échange et de dialogue entre différentes cultures’’ et une ‘’opportunité idoine’’ pour la formation d’étudiants et de cinéphiles, à travers des ateliers encadrés par des professionnels et des cinéastes, en vue de les aider à développer leurs talents artistiques et intégrer le monde de la création.

LNT avec MAP

POUR ALLER PLUS LOIN