Comment Emmanuel Macron veut inciter les Français à rouler en électrique

Un million de voitures électriques et hybrides rechargeables sur les routes françaises à la fin du quinquennat, c’est l’objectif porté par Emmanuel Macron. S’appuyant sur un rapport sur l’automobile du futur, le président de la République a dévoilé ce mercredi trois mesures phares pour inciter les Français à acheter des voitures électrifiées, dans le cadre d’un grand dîner avec les professionnels de l’automobile.

  • Un bonus clairement défini jusqu’en 2022 

Le montant du bonus pour une voiture zéro émission sera ainsi fixé jusqu’en 2022, pour chaque année, et non plus revu annuellement. “Le montant actuel, 6000 euros, est intéressant pour faire décoller le marché, nous explique Xavier Mosquet, associé senior au cabinet BCG et auteur du rapport avec Patrick Pélata, président du cabinet Meta Consulting LLC et ancien directeur général délégué de Renault. L’idée est d’établir un calendrier qui donne une visibilité de l’évolution du bonus, comme en Chine ou en Californie, pour les particuliers comme pour les professionnels”.

L’évolution du montant du bonus prendra en compte la baisse du coût à l’achat des voitures électriques dans les années à venir, avec la hausse attendue des volumes de vente. Le but est de soutenir le marché sans plomber les finances publiques. Le bonus devrait donc être moins élevé en 2022 que cette année ou l’année prochaine. L’exécutif devrait cependant attendre les conclusions du grand débat avant de travailler sur les futurs montants du bonus.

  • Avoir 100.000 points de recharge en 2022

Rassurer sur les prix, mais aussi sur la recharge. L’exécutif veut faire passer de 25.000 à 100.000 le nombre de points de recharge publiques en France d’ici 2022. Mais comme 90% des propriétaires rechargent chez eux ou au travail, le gouvernement veut aussi favoriser l’installation des bornes à domicile. Le délai d’installation d’une prise en copropriété sera ainsi divisé par deux, de 6 à 3 mois. Les modalités seront aussi assouplies pour que les entreprises puissent offrir gratuitement la recharge à leurs salariés ou rendre plus attirante la voiture électrique comme voiture de fonction.

  • Des avantages pour les conducteurs de voitures électriques

Dernier volet de mesures: les conducteurs de voitures électriques seront avantagés par rapport à ceux qui roulent au diesel ou à l’essence, comme en Norvège ou en Chine. Places de parkings réservées, voire gratuites, ou voies réservées ces avantages seront à déterminer par les collectivités locales. Les auteurs du rapport ont par exemple rencontré des représentants de la Mairie de Paris. C’est la future loi sur les mobilités qui définira les actions possibles pour les villes et agglomérations.

39.000 voitures électriques ont été vendues en France l’an dernier, ainsi que 14.500 hybrides rechargeables. Avec ces mesures, l’exécutif vise la vente de 165.000 électriques en 2022, et de 145.000 hybrides rechargeables.