Cinq films romantiques pour la Saint-Valentin

A voir et à revoir avec l’être cher : voici notre sélection des cinq films romantiques incontournables pour la Saint-Valentin.

La sélection fut rude, les choix cornéliens et l’auteur de ses lignes regrette l’absence de «Sur la route de Madison» de Clint Eastwood, «In the Mood for Love» de Wong Kar-wai et «Un coeur qui bat» de François Dupeyron. Mais voici notre sélection…

Voir aussi :Les meilleurs films romantiques à découvrir sur Netflix pour la Saint-Valentin

«Dirty Dancing» d’Emile Ardolino (1987)

Patrick Swayze, une chanson culte où Bébé (c’est le surnom de l’héroïne) «est comme le vent» et tellement de diffusions à la télévision que l’on connait le film dans ses moindres pas de danse. Choix alternatif : «Ghost» avec le même Patrick Swayze.

«Pretty Woman» de Garry Marshall (1990)

Les jambes de Julia Roberts (bon, en fait c’est une doublure), le sourire de Julia Roberts, le charme de Julia Roberts, le rire de Julia Roberts… Bref, Julia Roberts, éclatante de beauté, irrésistible, même pour une milliardaire ténébreux et solitaire. Choix alternatif : «Coup de foudre à Notting Hill» toujours avec Julia Roberts.

«Titanic» de James Cameron (1997)

Ce qui est pratique avec «Titanic», c’est que l’on peut citer le film dans presque tous les tops : meilleur film catastrophe, meilleur film ayant reçu l’Oscar du meilleur film, meilleur film de Leonardo DiCaprio, meilleur film de Kate Winslet. Et donc meilleur film romantique. Choix alternatif : «Roméo + Juliet» pour Leo.

«Love Actually» de Richard Curtis (2003)

On ne l’écrira jamais assez. Le scénariste et réalisateur néo-zélandais naturalisé anglais Richard Curtis est le Dieu méconnu (du grand public) de la comédie romantique. On lui doit les scripts de nombreux chefs d’oeuvre du genre («Quatre mariages, un enterrement», «Coup de foudre à Notting Hill», les deux premiers «Bridget Jones»….) et donc ce «Love Actually» sirupeux de bons sentiments à déguster comme une tisane au miel en cas d’angine blanche. Choix alternatif : «Il était temps» du même Richard Curtis.

«L’Arnacoeur» de Patrick Chaumeil (2010)

Il fallait bien un film romantique Made in France. Le genre n’est pas très bien servi par les réalisateurs français qui préfèrent souvent une comédie avec une histoire d’amour ou un film social avec une histoire d’amour qu’une histoire d’amour avec des éléments comiques ou sociaux… Nous nous devions de citer ce rare film romantique français réussi du regretté Patrick Chaumeil. Surtout qu’il cite le premier film de cette liste… Choix alternatif : «Les Poupées russes» avec toujours Romain Duris.

Toute reproduction interdite