Capgemini vise une nouvelle hausse de sa marge après avoir rempli ses objectifs en 2018

PARIS (Agefi-Dow Jones)–La société de services informatiques Capgemini a annoncé jeudi miser sur une nouvelle progression de sa marge opérationnelle en 2019 après avoir rempli l’ensemble de ses objectifs en 2018.

“Nous abordons 2019 avec confiance, nos clients ayant un fort appétit technologique”, a déclaré le PDG du groupe, Paul Hermelin, lors d’une conférence téléphonique avec des journalistes. “Nous pensons être capables de réaliser une performance supérieure à celle du marché”, a-t-il affirmé.

Pour 2019, l’entreprise de services du numérique vise une croissance à taux de change constants comprise entre 5,5% et 8%, une amélioration de la profitabilité avec une marge opérationnelle comprise entre 12,3% et 12,6% et un flux de trésorerie libre organique “en progression en données comparables à plus de 1,1 milliard d’euros”.

L’an dernier, le résultat net du groupe s’est inscrit à 730 millions d’euros, contre 820 millions d’euros en 2017. Ce recul s’explique par la charge d’impôts plus élevée qu’a dû payer le groupe de services informatiques, qui est passée de 303 à 447 millions d’euros. “La hausse du taux effectif d’impôt [de 27,3% à 33,7%, NDLR] s’explique, en premier lieu et comme anticipé, par la fin de l’activation d’impôts différés aux Etats-Unis à compter de 2018. De plus, le groupe a reconnu une charge de 53 millions d’euros liée à l’impact transitoire de la réforme fiscale aux Etats-Unis”, a détaillé Capgemini dans un communiqué.

Le chiffre d’affaires annuel est ressorti à 13,2 milliards d’euros, en hausse de 5,4% à données publiées et de 8,1% à taux de changes constants.

La marge opérationnelle s’est élevée à 1,6 milliard d’euros, soit 12,1% du chiffre d’affaires, contre 11,9% un an auparavant. Le flux de trésorerie disponible organique s’est pour sa part établi à 1,16 milliard d’euros, contre 1,08 milliard d’euros en 2017.

Selon FactSet, les analystes tablaient en moyenne sur un résultat net de 991 millions d’euros et sur un chiffre d’affaires 13,15 milliards d’euros.

En octobre dernier, Capgemini avait indiqué tabler pour 2018 sur une croissance à taux de change constants supérieure à 7,5%, sur une marge opérationnelle comprise entre 12% et 12,2% et sur un flux de trésorerie organique supérieur à 1 milliard d’euros.

En 2018, les prises de commandes se sont établies à 13,39 milliards d’euros, en croissance de 9% à taux de change constants par rapport à 2017.

Lors de sa prochaine assemblée générale, la société proposera un dividende de 1,7 euro par action au titre de 2018, soit le même montant qu’en 2017.

Interrogé sur la politique d’acquisition du groupe, Paul Hermelin a indiqué que Capgemini poursuivrait sa feuille de route, à savoir consacrer la moitié du flux de trésorerie à des acquisitions ciblées. Le dirigeant a expliqué que l’an dernier, Capgemini avait dévolu un peu moins de 500 millions d’euros aux acquisitions. Comme le flux de trésorerie s’est amélioré “on peut aller un peu plus haut” cette année”, a-t-il poursuivi.

-Julien Marion, Agefi-Dow Jones; +33 (0)1 41 27 47 94; jmarion@agefi.fr ed: VLV

(Eric Chalmet a contribué à cet article)

COMMUNIQUES FINANCIERS DE CAPGEMINI:

Communiqués financiers | Capgemini Investors FR

Agefi-Dow Jones The financial newswire

Dow Jones Newswires

February 14, 2019 02:16 ET (07:16 GMT)