Bordeaux : que va faire Alain Juppé ce jeudi ?

Après avoir adressé un mail, jeudi soir, à ses élus qui pour la plupart ont appris la nouvelle dans la presse, Alain Juppé tiendra, à 11 heures, un point presse pour expliquer son choix. Une conférence à suivre sur Sudouest.fr. Et jeter les bases de sa succession. Sa majorité au complet devrait serrer les rangs derrière son futur ex-maire.

On n’enlèvera pas ce petit parfum d’improvisation. Alain Juppé déclarait il y a quelques mois qu’aucun de ses adjoints n’avait les épaules pour le remplacer. Pourtant, il s’apprête à laisser les clés de la mairie à l’un d’entre eux. Tout indique qu’elles seront confiées à Nicolas Florian, son adjoint aux finances, qu’il avait fait venir sur sa liste en 2014 alors que le quadragénaire, par ailleurs secrétaire général des Républicains en Gironde (poste qu’il n’occupe plus) était élu à Villenave-d’Ornon.

>> Tous nos articles sur le départ d’Alain Juppé

Veillée funèbre

Depuis mercredi, les téléphones chauffent dans la majorité municipale. Mais ils ne sont que qu’une infime poignée à avoir échangé avec Alain Juppé qui a quitté la mairie en début de soirée pour se rendre à son domicile. L’association Esprit Bordeaux, qui militait, en vain, pour que le maire rempile en 2020, s’est réunie mercredi soir.

Certains participants évoquent une “ambiance de veillée funèbre”, d’autres un sentiment “d’incompréhension”. “C’est un choc, on ne s’attendait pas à voir l’histoire se terminer de la sorte”. Un bouquet d’explications est avancé : de la proposition qu’on ne refuse pas, à la peur du mandat de trop, en passant par la grande inquiétude générée par le mouvement des gilets jaunes. Autant d’éléments sur lesquels Alain Juppé lèvera peut-être le voile. 

Testament politique

Une journée qui sera probablement marquée par l’émotion mais aussi la préparation, dans l’urgence de l’après. Alain Juppé réunit son matin son premier cercle. À 11 heures, il s’exprimera devant la presse pour expliquer son choix et jeter les bases de son testament politique.

Une fois au Conseil Constitutionnel, il sera tenu par le devoir de réserve. Il devrait consulter une bonne partie de la journée avant de se rendre à la Métropole pour présider le bureau. C’est un peu le conseil des ministres de la collectivité qui se tient à huis clos. L’occasion d’évoquer là encore sa succession.

Il semble qu’une solution à l’amiable, conforme au régime de la cogestion, soit trouvée. Le choix devrait se porter sur une personnalité consensuelle. Patrick Bobet, le maire du Bouscat et vice-président aux finances, est donné pour favori. À la mairie comme à la Métropole, la passation de pouvoir interviendra dans le courant du mois de mars. Pour clôturer la journée, Alain Juppé réunira sa majorité municipale.