Bonds Europe: les taux à l'arrêt, l'Italie poursuit sa détente

Le taux d’emprunt à 10 ans de l’Allemagne s’est stabilisé à 0,123% contre 0,132% mardi.

Le marché de la dette en zone euro a fait du surplace mercredi, seul le taux italien continuant à se détendre légèrement tandis que celui de l’Espagne est un peu monté dans le sillage du rejet du budget.

Le taux italien à dix ans a connu «une grosse tension liée à des statistiques économiques décevantes» la semaine dernière, et corrige ce mouvement depuis le début de la semaine, a observé auprès de l’AFP Eleonore Bunel, responsable de la gestion obligataire chez Lazard Frères Gestion.

Dans son sillage, les taux des autres pays moins solides de la zone euro, à l’instar du Portugal et de la Grèce, refluaient également, à l’exception de l’Espagne.

Cela est lié au fait que «le budget pour 2019 a été bloqué au Parlement espagnol avec la possibilité que des élections anticipées soient annoncées», a ajouté Mme Bunel.

Le chef du gouvernement socialiste espagnol Pedro Sanchez a indiqué qu’il annoncerait vendredi sa décision de convoquer d’éventuelles élections anticipées après le rejet mercredi par les députés de son premier projet de budget.

Plus globalement, l’actualité qui guide la trajectoire du marché de la dette depuis quelques semaines «est que les banquiers centraux ont adopté un message plus prudent, ce qui a entraîné tous les taux souverains à la baisse», a rappelé Mme Bunel.

«La descente des taux a été très forte, notamment en fin de semaine dernière, donc nous pouvons peut-être nous attendre à voir ces derniers légèrement remonter» à court terme, a poursuivi la spécialiste.

Sur le front des indicateurs, les coûts très faibles de l’énergie ont continué de contenir l’inflation aux États-Unis en janvier, qui est restée stable pour le troisième mois d’affilée, même si l’inflation sous-jacente (hors énergie et alimentation) s’est un peu accélérée, selon les données du département du Travail publiées mercredi.

À 18H00 (17H00 GMT), le taux d’emprunt à 10 ans de l’Allemagne s’est stabilisé à 0,123% contre 0,132% mardi à la clôture du marché secondaire, où s’échange la dette déjà émise.

Celui de la France a suivi la même trajectoire, terminant à 0,551% contre 0,565%.

Le taux à dix ans de l’Italie a en revanche reculé à 2,784% contre 2,844% tandis que celui de l’Espagne a fini quasiment inchangé, à 1,234% contre 1,239%.

En dehors de la zone euro, le taux d’emprunt britannique à dix ans a lui aussi peu varié, à 1,182% contre 1,185%.

Aux États-Unis, le rendement à 10 ans montait légèrement à 2,695% contre 2,688% mardi, tandis que celui à 30 ans restait stable à 3,025%. Celui à deux ans s’établissait pour sa part à 2,526%, contre 2,506%.