40ème anniversaire de la Révolution Iranienne : la célébration à Conakry

La République Islamique d’Iran a célébré le lundi, 11 février 2019, le 40ème anniversaire de la Révolution qui a porté Khomeiny au pouvoir en renversant le Shah, Mohamed Réza. A cette occasion, Seyid Hamid Réza Vahid Kiani, ambassadeur d’Iran en Guinée, a organisé un dîner à la Chancellerie, sise à Camayenne. La cérémonie a réuni les corps diplomatiques et consulaires accrédités en Guinée, les membres du gouvernement et la première dame de la République, rapportent les journalistes de Guineematin.com qui étaient sur place.

Cette cérémonie commémorative du 40ème anniversaire de la création de la République Islamique d’Iran a commencé par la lecture du saint Coran.

Dans son discours, le diplomate Iranien a dit que « la révolution iranienne, dont les principes ne reposent ni sur l’Occident, ni sur l’Orient, maintient son indépendance dans toutes ses dimensions depuis 40 ans ».

Seyid Hamid Réza Vahid Kiani

Par ailleurs, Seyid Hamid Réza Vahid Kiani a mis l’occasion à profit pour parler des implications de son pays dans la résolution de certaines crises, notamment de l’accord nucléaire. « Le peuple iranien, avec son vote, a réaffirmé la négation de toute domination, la préservation de l’indépendance et de l’intégrité territoriale de son pays. L’Iran Islamique, à l’âge de 40 ans, continue de mettre l’accent sur les droits des sans-défenses, en particulier des musulmans du monde entier, la vigilance et le renforcement de la confiance sur la scène internationale, l’adhésion aux règlementations internationales, aux lois et obligations internationales, l’engagement multilatéral constructif avec le monde, comme l’accord sur le nucléaire iranien, malgré le retrait unilatéral des Etats-Unis de cet accord. Et aussi, son engagement et son adhésion au multilatéralisme, déniant l’unilatéralisme, sa lutte contre le terrorisme, sous toutes ses formes intérieures et étrangères ».

En outre, le diplomate Iranien est revenu sur les progrès réalisés par son pays dans le domaine des sciences et de l’éducation. « En termes de sciences et de médecine, l’Iran figure parmi les cinq (5) plus grand pays du monde dans le domaine de production des cellules souches et le traitement de l’infertilité ; le deuxième plus grand pays pour la greffe de la moelle osseuse ; le pays le plus avancé en matière de transplantation d’organes, tels que les reins, la cornée et le foie. Avec plus de 47 universités de médecine et 30 mille étudiants, 12 mille ouvrages scientifiques en médecine, 140 mille médecins généralistes, dont 72 mille spécialistes, l’Iran islamique est autosuffisant à plus de 95% dans la production de ses propres médicaments, pour ses besoins domestiques. L’Iran islamique, qui compte plus de 4 millions d’étudiants, toutes spécialités confondues, a maintenant multiplié par 55 le nombre de ses articles scientifiques à travers le monde, avec 7 milles professeurs étant uniquement des femmes savantes».

Parlant des relations de coopérations existant entre l’Iran et la Guinée, Seyid Hamid Réza Vahid Kiani dit qu’elles sont très bonnes, citant ainsi les projets que son pays réalise en faveur de la Guinée. « Nous pouvons indiquer la mise en œuvre de certains projets, et l’achèvement très proche du nouveau siège du ministère des Affaires étrangères de la République de Guinée, qui jouit d’importantes normes internationales et qui sera bientôt offert à ce pays frère et ami en tant que don du gouvernement Iranien ».

S’exprimant au nom du gouvernement, le ministre d’Etat, ministre de la Justice, Me Cheick Sacko, a dit que la Guinée suit avec beaucoup d’intérêt les changements positifs en cours en Iran. Pour lui, ces changements sont le résultat de multiples réformes engagées par le gouvernement iranien. « Les convergences de vues entre l’Iran et la Guinée, tous deux membres de la Oumma islamique, sur les questions d’intérêt commun intéressant le renforcement de la paix et de la sécurité, la lutte contre la pauvreté dans le cadre d’une coopération internationale plus juste et plus équitable, sont la preuve de l’excellence des liens d’amitié, la solidarité et la fraternité unissant nos deux pays. Excellence monsieur l’ambassadeur, nous apprécions à sa juste valeur, les principes de la diplomatie iranienne visant à approfondir ses relations avec les pays du monde pour ainsi contribuer aux règlements des crises sous-régionales, régionales et internationales. L’initiative de la Turquie, la Russie et l’Iran pour la résolution pacifique et durable de la crise syrienne en est une parfaite illustration des valeurs de paix qu’incarne la diplomatie de votre pays ».

Cheikh Sakho a également remercié l’Iran pour les nombreux gestes en faveur de la Guinée. « La construction du nouveau siège du ministère des Affaires Etrangères et des Guinéens de l’Etranger, entièrement financée par votre pays et sa remise très prochaine au gouvernement guinéen, la mise en œuvre du projet de bauxite Irano-Guinéen ainsi que la construction d’une clinique médicale iranienne spécialisée à Conakry sont la parfaite illustration de l’excellence des relations bilatérales existant si heureusement entre nos deux pays. Je profite de cette occasion pour louer les efforts consentis par le gouvernement iranien pour sa contribution à l’essor du développement socio-économique de notre pays », s’est réjoui le ministre guinéen de la Justice.

Ibrahima Sory Diallo et Alpha Assia Baldé pour Guineematin.com

Tél. : (00224) 621 09 08 18


Facebook Comments

Commentaires