13 février 2019 : le rover martien Opportunity est déclaré "mort" par la NASA

“Je déclare la mission Opportunity terminée“, a déclaré mercredi 13 février 2019 le responsable scientifique de la NASA, Thomas Zurbuchen, lors d’une conférence de presse à Pasadena en Californie, au Jet Propulsion Laboratory d’où sont pilotés les rovers américains. “Même si c’est une machine, c’est difficile de dire adieu, c’est poignant”, a dit le chef du programme John Callas.

“C’est une célébration de tant de succès” a estimé le patron de la NASA à propos d’Opportunity

Le contact avec “Oppy” était perdu depuis le 10 juin 2018, quand une tempête de poussières a englobé la planète Rouge, obscurci l’atmosphère pendant plusieurs mois et empêché le rover de recharger ses batteries par ses panneaux solaires. Le rover avait ainsi fêté ses 15 ans sur Mars dans un silence de mort. Après huit mois et plus d’un millier de messages envoyés depuis la Terre restés sans réponse, la NASA avait décidé que l’ultime tentative aurait lieu mardi soir. “Nous n’avons rien entendu en retour, donc c’est le moment de faire nos adieux”, a dit John Callas.

Au fil des mois de silence, la communauté de chercheurs et d’ingénieurs impliqués dans le programme semblait avoir préparé son deuil du mythique rover. “Englouti par une tempête de poussières géante englobant la planète entière : y-a-t-il fin plus appropriée pour une mission aussi parfaite et courageuse que celle d’Opportunity ?” a déclaré à l’AFP Frank Hartman, qui a conduit le robot pendant sept ans. “C’est une célébration de tant de succès”, a estimé le patron de la NASA, Jim Bridenstine.

Opportunity a parcouru 45,16 kilomètres à la surface de Mars

Le bilan d’Opportunity est extraordinaire dans l’histoire de l’exploration planétaire : 45,16 kilomètres parcourus, plus que le rover soviétique Lunokhod 2 sur la Lune dans les années 1970 et plus que le rover conduit par les astronautes américains de la mission Apollo 17 sur la Lune en 1972 (35 km). Opportunity a aussi envoyé sur Terre 217.594 images, toutes mises à disposition du public sur internet.

Seul un rover reste encore actif sur Mars, également américain : Curiosity, qui a atterri en 2012. Lui n’est pas dépendant du Soleil car son énergie vient d’un petit réacteur nucléaire. En 2021, il sera rejoint, sur un autre site de la planète, par le robot récemment baptisé Rosalind Franklin, dans le cadre de la mission européano-russe ExoMars.