Vers des législatives anticipées en Espagne


Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.

Vous êtes déjà membre ?

Connectez-vous

Pas encore membre ?
Devenez membre gratuitement

 (Actualisé avec)
    MADRID, 12 février (Reuters) - Le gouvernement espagnol "ne
cédera pas au chantage" sur son projet de budget 2019, a promis
mardi la ministre espagnole du Budget Maria Jesus Montero,
ajoutant que le droit à l'autodétermination des Catalans n'était
pas à l'ordre du jour.
    Le Parlement espagnol doit se prononcer mercredi sur le
projet de budget 2019 présenté par le gouvernement socialiste de
Pedro Sanchez, qui ne peut s'appuyer que sur un quart des
députés. Il doit notamment compter sur le soutien des partis
indépendantistes catalans, qui promettent pour l'heure de voter
contre le projet de loi de finances.
    Ces formations demandent entre autres choses le droit à
l'autodétermination, prohibé par la Constitution espagnole, en
échange de leur soutien. 
    Selon des sources gouvernementales, le projet de budget
devrait être rejeté mercredi et Pedro Sanchez convoquera des
élections anticipées. Le date du scrutin n'a pas été fixée, mais
il pourrait avoir lieu le 14 ou le 28 avril, a-t-on précisé.   
 (Belen Carreno
Jean-Stéphane Brosse pour le service français)