Taxe carbone: une partie de l'opposition juge son retour «prématuré» et «inefficace»

Le gouvernement souhaite ouvrir le débat sur le retour de la taxe carbone. / GERARD JULIEN/AFP

LE SCAN POLITIQUE – Si plusieurs députés de l’opposition acceptent de discuter du retour de la taxe carbone, nombreux au sein de l’opposition restent vivement opposés à la mesure.

C’est une petite musique qui revient doucement. Au sein de la majorité, on glisse depuis quelques jours que la taxe carbone pourrait faire son grand retour. «C‘est sur la table!», a même avancé François de Rugy, le ministre de la Transition écologique, mardi sur Europe 1. Il s’agit pourtant bien de cette même taxe carbone qui a fait sortir de terre le mouvement des «gilets jaunes» début novembre. Gelée en urgence par Emmanuel Macron depuis, son retour risque de remettre le feu aux poudres alors même que des milliers de manifestants continuent d’occuper les ronds-points chaque samedi.

Signe de bon augure pour le gouvernement: 86 députés de tous bords ont cosigné mercredi dans Le Figaro un «appel» pour «rétablir la taxe», à condition de «débattre de ses modalités». Preuve que l’opposition serait prête à avancer sur le sujet avec le gouvernement? Rien n’est moins sûr. Si certains poussent pour son retour au nom de la transition écologique, nombreux prennent leur distance estimant que son rétablissement serait au mieux «prématuré», au pire «inefficace».

» LIRE AUSSI – La majorité remet la taxe carbone sur la table

Sur Public Sénat mercredi, Christian Estrosi, maire de Nice, souvent perçu comme «macron-compatible», a notamment jugé que le délai «n’était pas très prudent». Si le retour de la taxe devait advenir, l’ancien LR préconise de taxer «les vrais pollueurs», comme les «transporteurs internationaux», et non les «gens à faibles revenus qui ont un véhicule un peu ancien». «Ne revenons pas sur les bases qui ont suscité la colère à l’automne dernier», a-t-il prévenu. «Relancer la taxe carbone? Le moment choisi est carrément idéal! (…) Ça, c’est de l’intuition politique! Remettre 100 balles dans la machine», a aussi raillé (…) Lire la suite sur Figaro.fr

Le retour de la taxe carbone défendu au sein du gouvernement 
Taxe carbone: peut-on concilier efficacité et justice sociale? 
Inscrivez-vous à la newsletter du Figaro