Obsèques de Tomi Ungerer en la cathédrale de Strasbourg : un hommage en quatre langues

Une partie de lui restera éternellement en Alsace. Tomi Ungerer vivait depuis des dizaines d’années en Irlande, mais une partie de ses cendres reviendra dans sa région d’origine. L’Alsace rendra d’ailleurs un dernier hommage à son artiste emblématique vendredi 15 février à 10 heures en la cathédrale de Strasbourg. Un hommage dont il avait lui-même imaginé les détails.
 
La cérémonie d’hommage sera présidée par Monseigneur Ravel, archevêque du diocèse de Strasbourg. L’homélie sera prononcée par Michel Wackenheim, archiprêtre de la cathédrale. Des textes seront lus par le pasteur Christian Krieger, ami de la famille et un hommage sera prononcé en fin de cérémonie par le maire de Strasbourg, Roland Ries.

Tomi Ungerer avait imaginé cette cérémonie à son image, internationale. Roger Siffer interprétera tour à tour en allemand, français et alsacien O Straßburg, le chant préféré de Tomi, ainsi que Die Gedanken sind frei (Les pensées sont libres). La cantatrice Astrid Ruf interprétera quant à elle le chant en yiddisch Mayn rue plats (Mon lieu de repos). 
 

On attend évidemment de nombreuses personnalités des milieux politiques et artistiques, dont par exemple le réalisateur de Bagdad Café, Percy Adlon, ami de longue date, mais la cérémonie est ouverte à tous : la nef de la cathédrale peut accueillir au moins 1.800 personnes. Des registres seront ouverts pour permettre au plus grand nombre de laisser un dernier message à l’artiste disparu.

La cérémonie sera retransmise en direct sur notre antenne, ainsi que sur notre site internet et notre page Facebook