Ligue des champions : le TVB s'impose dans la douleur face à Izmir

Ce n’était pas un grand soir pour le TVB, qui a souffert face à cette équipe d’Izmir et n’a jamais réellement réussi à développer son  jeu. Brouillon, peu en réussite au service, il n’a pas brillé, évoluant loin de son niveau habituel.

Le TVB avait quelques difficultés en début de match. Après une longue série d’égalité (3-3, 8-8), c’était même Izmir qui prenait la tête (9-11). Les Tourangeaux recollaient au score grâce à Hermans Egleskalns (15-15), auteur de neuf points lors de ce premier set, avant de prendre définitivement l’avantage (19-16, 22-20). C’était finalement Angel Trinidad qui, d’un service flirtant avec le filet, offrait le gain du set au TVB (25-21).

Le TVB était bien plus expéditif en début de deuxième set (10-4). Sauf qu’avec Robert Täht à la baguette, Izmir enchaînait cinq points et se rapprochait (11-9). Mais ce n’était qu’un petit passage à vide de la part des Tourangeaux, qui repartaient de l’avant (17-11). Un ultime block des Tourangeaux et le TVB menait deux sets à zéro (25-16).

L’entame de la troisième manche était plus laborieuse pour le TVB, qui subissait les aces de Murilo Radke (5-8) puis ceux de Täht (6-13).  Les Tourangeaux revenaient à trois longueurs (17-20) sans parvenir à combler totalement l’écart. Un ultime ace de Matic concluait le set en faveur des Turcs (20-25).

Les deux équipes restaient au coude à coude lors de cette entame de quatrième set (7-7). Izmir allait finalement prendre l’avantage (8-12), notamment grâce à Mert Matic, jusqu’à ce que Floris Van Rekom ramène le TVB à égalité (14-14, 18-18). Mais, sur le service de Bravo, le TVB, handicapé par de nombreuses mésententes, enregistrait un 4-0 (20-24). S’il sauvait deux balles de match, il ne pouvait que laisser filer le set (22-25).

Toujours aussi brouillon, le TVB ne parvenait pas à distancer Izmir (6-6). Jusqu’à ce qu’Egleskalns donne un peu d’air aux Tourangeaux (8-6, puis 11-8). Le TVB gâchait une balle de match mais pas l’occasion de conclure, Eglesklans ne tremblant pas au moment d’offrir le gain du set et du match à Tours (15-12).