Ligue des champions : le Real Madrid flambe grâce à la connexion entre Benzema et Vinicius

Si Karim Benzema rayonne depuis début 2019 (impliqué sur huit buts en onze matches toutes compétitions confondues), c’est notamment grâce à la présence de Vinicius Jr. à ses côtés. Le prodige de 18 ans est récemment devenu titulaire, poussé par un Solari qui ne compte plus sur Isco ni Asensio (également blessé tout le mois de janvier). « C’est “chimique” entre eux, leur relation technique est venue naturellement, ils se trouvent et se comprennent très facilement », expliquait d’ailleurs le manager du Real Madrid fin janvier.

Le Brésilien a notamment été à l’origine de la moitié des buts marqués par le Français depuis le 24 janvier (trois passes décisives contre l’Espanyol et face à Gérone en Coupe aller et retour). Le but de Lucas Vazquez lors du Clasico face au Barça, en demi-finale aller de Copa del Rey, a trouvé son origine dans l’une de leurs combinaisons. Il faut dire que l’ancien Lyonnais a pris le prodige sous son aile quand il est arrivé en provenance de Flamengo, l’été dernier.

« Il m’a très bien reçu ici, il m’encourage toujours, à chaque fois davantage, assurait le jeune attaquant fin novembre à GloboesportePas seulement par les mots, mais aussi sur le terrain. À chaque fois que je joue avec lui, il me conseille pour prendre les meilleurs choix, il me transmet de la confiance. Je suis plus tranquille pour jouer. C’est très facile de jouer avec lui car c’est un crack. » Leur entente est donc plus développée que celle entre Benzema et Bale, notamment, comme on peut le voir sur le graphique ci-dessous, tiré de la rencontre face à Alavés (3-0).

On voit bien la relation inexistante entre Bale et Benzema, contrairement à celle entre Vinicius et le Français. (Wyscout)
On voit bien la relation inexistante entre Bale et Benzema, contrairement à celle entre Vinicius et le Français. (Wyscout)

Les deux joueurs se cherchent constamment. Face au Barça en Coupe, Karim Benzema a tenté de trouver sept fois Vinicius (deuxième destinataire de ses passes derrière Kroos). Contre Séville, le 19 janvier, le Brésilien a fait neuf passes vers le Français (seul Ceballos sera plus cherché). Les matches les plus marquants restent ceux contre Alavés et Leganés (Coupe) : à chaque fois, l’ancien joueur de Flamengo a été le joueur auquel l’ex-Lyonnais a fait le plus de passes (9). Il s’agit donc pour l’Ajax de couper leur relation à tout prix, lors des huitièmes de finale de la Ligue des champions.

Benzema, nouveau roi de Madrid

Cyril Olives-BerthetCyril Olives-Berthet