Les Warriors se sortent du piège tendu par le Jazz

Avec leur trio Durant-Thompson-Curry (tous les trois à 22 points ou plus), les champions en titre ont dû s’employer pour repousser le Jazz (115-108) de Donovan Mitchell (25 points). C’est leur 16e victoire en 17 matches !

C’est avec un tee-shirt « We believe », à l’effigie de Baron Davis et de son dunk face à Andreï Kirilenko (cf. playoffs 2007) passé à la postérité, que Stephen Curry fait son apparition sur le parquet de l’Oracle Arena. Dans ce match, c’est pourtant bien le Jazz qui met beaucoup de chances de son côté pour y « croire ». Comment ? En imposant une cadence beaucoup plus lente que celle que les Warriors aimeraient pratiquer. La première période en dit beaucoup sur cette volonté du Jazz.

Leurs points en contre-attaque se font rare, il faut donc bosser sur demi-terrain face à une défense des Warriors bien en place. Ricky Rubio ne met pas longtemps à comprendre qu’il doit attaquer le cercle plutôt que d’envoyer des saucissons de loin (une brique puis un « air ball » sur la même possession alors que les tirs sont ouverts…). Donovan Mitchell, avec un Klay Thompson dans les mollets, doit au contraire s’écarter un peu car ses pénétrations buttent régulièrement sur les intérieurs adverses. Le troisième homme de la ligne d’arrières, Joe Ingles, sort lui un match étonnant de « timidité » avec seulement deux tirs pris.

Défense toute

Heureusement que Utah peut compter sur des hommes du banc bien inspirés, avec les shooteurs Jae Crowder et Royce O’Neal. Ainsi que la mobylette Raul Neto qui surprend par son agressivité vers le cercle. En défense, Utah a une consigne : laisser ouverts Draymond Green et DeMarcus Cousins derrière l’arc. Stratégie largement payante face à aux intérieurs Warriors qui n’ont d’autre choix que de se transformer en (brillants) passeurs sur les « back door » de leurs coéquipiers. Le souci est que leur maladresse lointaine (1/10 à eux deux) est contagieuse. Les « Splash brothers » sont à la peine pour sanctionner.

Les deux équipes rentrent au vestiaire avec un score digne des années 1990 (47-44). Le rythme s’accélère par la suite et le pourcentage d’adresse générale repart à la hausse. Même s’il ne contre aucun tir, Rudy Gobert se démène dans la raquette pour gêner un maximum DeMarcus Cousins et capter le plus de rebonds possible. Avec lui et un Mitchell qui voit ses tirs de loin rentrer, Utah se permet même de prendre les commandes du match, avec quelques possessions d’avance.

Curry lance un dernier run fatal

On se demande quand les Warriors, bien aidés par l’activité au rebond offensif d’Alfonzo McKinnie et l’adresse lointaine d’Andre Iguodala, vont passer le fameux « run » auquel ils nous ont habitué. Il survient finalement au cœur du dernier acte quand le rythme s’accélère soudainement pour quelques minutes. Le détonateur s’appelle évidemment Stephen Curry qui plante deux tirs primés coup sur coup, sur du jeu en semi-transition. Puis Klay l’imite pour alimenter un 21-4 fatal. Mitchell a beau jeter ses dernières forces, « KD », propre tout au long de la soirée, rentre son premier panier à 3-points du match pour clore les débats.

Victoire Warriors (41 victoires – 15 défaites) qui rejouent à Portland la nuit prochaine. Le Jazz (32 victoires – 25 défaites) peut profiter du « All-Star Break ».

Warriors / 115 Tirs Rebonds
Joueurs Min Tirs 3pts LF Off Def Tot Pd Fte Int Bp Ct Pts Eval
D. Green 34 3/7 0/4 0/0 0 7 7 6 0 2 1 2 6 18
K. Durant 37 11/19 1/6 5/7 0 2 2 7 1 0 0 0 28 27
D. Cousins 28 4/17 1/6 3/5 1 9 10 5 3 2 2 0 12 12
S. Curry 36 8/19 5/14 3/3 0 5 5 4 3 4 2 2 24 26
K. Thompson 32 9/14 3/5 1/2 0 4 4 1 4 0 1 2 22 22
J. Jerebko 7 0/2 0/2 1/2 0 1 1 0 0 0 0 0 1 -1
A. McKinnie 5 2/2 0/0 1/2 2 0 2 0 0 0 0 0 5 6
K. Looney 12 0/0 0/0 0/0 0 2 2 1 4 1 0 0 0 4
S. Livingston 15 1/1 0/0 0/0 1 0 1 1 3 0 0 1 2 5
Q. Cook 5 1/2 0/1 0/0 0 1 1 1 1 0 0 0 2 3
A. Iguodala 28 5/6 3/3 0/0 1 4 5 3 1 3 0 0 13 23
Total 44/89 13/41 14/21 5 35 40 29 20 12 6 7 115
Jazz / 108 Tirs Rebonds
Joueurs Min Tirs 3pts LF Off Def Tot Pd Fte Int Bp Ct Pts Eval
D. Favors 25 6/12 0/0 1/2 1 6 7 2 3 0 1 4 13 18
J. Ingles 28 2/2 1/1 0/0 0 5 5 4 0 0 2 0 5 12
R. Gobert 35 4/5 0/0 5/6 3 13 16 3 3 0 3 0 13 27
R. Rubio 32 7/17 1/5 1/1 0 4 4 6 3 1 2 0 16 15
D. Mitchell 36 10/29 3/8 2/3 2 5 7 2 4 0 3 0 25 11
J. Crowder 28 3/9 2/5 0/0 1 1 2 1 5 1 2 0 8 4
R. O’Neale 28 5/6 3/4 0/0 0 4 4 0 0 0 0 0 13 16
R. Neto 9 3/4 0/1 4/6 0 0 0 2 2 0 1 0 10 8
K. Korver 19 1/3 0/2 3/3 0 4 4 3 1 1 2 0 5 9
Total 41/87 10/26 16/21 7 42 49 23 21 3 16 4 108