La Nasa reconnaît la perte du rover Opportunity sur Mars

L’Agence spatiale américaine va reconnaître mercredi soir que toutes les tentatives de contact avec le robot à six roues ont été infructueuses. Opportunity explorait la surface de Mars depuis janvier 2004.

C’était l’appel de la dernière chance, une dernière tentative de contact après huit mois d’échecs. Mais mardi soir, le rover martien Opportunity n’a toujours pas répondu aux messages radio envoyés par les grandes antennes du Deep Space Network de la Nasa. Un silence qui signe de facto la fin de cet incroyable robot, qui a commencé à explorer la surface de Mars en janvier 2004, il y a 15 ans! Une longévité exceptionnelle alors que l’objectif principal était au départ de fonctionner pendant 90 jours! La Nasa doit officialiser la fin de la mission mercredi soir à 19h, lors d’une conférence de presse organisée depuis le centre du Jet Propulsion Laboratory à Pasadena en Californie en présence du grand patron de l’agence, Jim Bridenstin.

Victime d’une tempête globale

Alors que l’engin avait résisté à de nombreux soucis techniques au cours des années, des roues bloquées, des pannes sur les ordinateurs de bord, des panneaux solaires obscurcis, c’est finalement une gigantesque tempête de sable qui a mis fin à la mission. Les derniers signaux ont été renvoyés par le robot à six roues le 10 juin 2018, peu de temps avant qu’il ne se mette de lui-même en veille forcée. La quantité de poussières soulevées par la tempête qui a recouvert l’ensemble de la planète était telle qu’il faisait alors nuit en plein jour, ce qui empêchait les panneaux solaires de recharger les batteries.

Selfie d'Opportunity vu depuis le haut de son bras articulé montrant ses panneaux solaires bien dépoussiérés par un coup de vent en 2014.
Selfie d’Opportunity vu depuis le haut de son bras articulé montrant ses panneaux solaires bien dépoussiérés par un coup de vent en 2014. NASA/JPL-Caltech/Cornell Univ./Arizona State Univ.

Depuis, malgré de très nombreuses tentatives de contact radio par les ingénieurs de la Nasa, l’engin est resté silencieux. Le rover jumeau d’Opportunity, Spirit, était arrivé quelques semaines avant sur Mars, et avait lui aussi eu une mission très réussie, avant de finir ensablé dans une dune en 2010.

Un record d’endurance à la surface de Mars

Malgré cette triste fin, la mission est succès spectaculaire pour les techniciens et ingénieurs du JPL qui ont conçu et construit un engin aussi endurant. Les scientifiques peuvent eux aussi être fiers des découvertes faites par Opportunity sur Mars. Il faut dire qu’ils avaient eu de la chance dès l’atterrissage: l’engin s’était posé au fond d’un petit cratère de 20 m de diamètre, qui avait exposé des couches de roches sédimentaires martiennes, preuve que cette région avait dans le passé été recouverte par une étendue d’eau saumâtre.

Illustration du record de distance parcouru sur un corps autre que la Terre dans le système solaire.
Illustration du record de distance parcouru sur un corps autre que la Terre dans le système solaire. Nasa

Au cours des 15 années d’exploration, Opportunity a parcouru 45,1 km à la surface de Mars, un record absolu pour un engin roulant explorant le système solaire. Son successeur Curiosity a de son côté parcouru 20 km depuis son arrivée en 2012 et continue sa mission à la recherche de conditions passées ayant pu abriter la vie sur la planète rouge.