Kylian Mbappé, victime d'un tag raciste, homophobe et antisémite dans le RER C

Après la découverte d’un tag raciste, antisémite et homophobe à l’encontre de l’attaquant du PSG dans un train du RER C, en Île-de-France, la SNCF a annoncé son intention de porter plainte. 

Le tag a été relayé sur Twitter mardi 12 février par Yohann Roszéwitch, ex-président de SOS Homophobie. “‘MBappé : enculé de nègre enjuivé’, tagué aujourd’hui dans le RER C, ou quand l’homophobie, le racisme et l’antisémitisme s’affichent désormais de manière complètement décomplexée !”, a-t-il relayé.

Jointe par le Parisien, la Dilcrah (Délégation interministérielle à la lutte contre le racisme, l’antisémitisme et la haine anti-LGBT) interpellée par Yohann Roszéwitch sur Twitter, a indiqué qu’elle examinerait “les suites qu’elle peut donner en termes de signalements à ce message”, détaille le quotidien. 

Recrudescence des actes antisémites

La SNCF a indiqué au Parisien son intention de porter de plainte.

Elle a par ailleurs lancé une enquête afin d’identifier ce train circulant sur la ligne C du RER et le nettoyer rapidement. 

Ces derniers jours, les actes antisémites se sont multipliés. Des croix gammées ont été dessinées sur des œuvres représentant Simone Veil à Paris, tandis qu’on découvrait samedi matin le tag “juden” (juif en allemand) inscrit sur une vitrine d’un restaurant Bagelstein. Les actes antisémites ont bondi de 74% en France en 2018, avait annoncé lundi le ministre de l’Intérieur Christophe Castaner. Il se trouvait à Sainte-Geneviève-des-Bois (Essonne) où un arbre planté en mémoire d’Ilan Halimi, jeune juif tué en 2006, avait été vandalisé. 

Mardi 12 février, le Premier ministre Édouard Philippe a remis à des collégiens de Dijon le prix Ilan Halimi, dédié à la lutte contre les préjugés racistes et antisémites. C’est la première fois que ce prix était remis.