Jacques Dutronc dévoile la récente trahison de son fils Thomas

On ne peut pas dire que Jacques Dutronc soit artistiquement très productif ces derniers mois. Mais son blocage viendrait en partie des agissements de son fils musicien, Thomas.

On dit souvent que la pomme ne tombe jamais loin de l’arbre et pourtant, Thomas Dutronc se détache peu de son père Jacques. Alors que le chanteur s’apprête à sortir une compilation de ses meilleurs morceaux, il a accepté d’en dire plus à propos de ses relations familiales. Et pour cause, les deux musiciens ne sont séparés, au quotidien, que par quelques kilomètres en territoire corse. « Il habite à Lumio, explique-t-il dans les colonnes du Parisien. On se voit souvent, c’est bien. Il m’emprunte mes disques et mes guitares, qu’il fait retaper ».

>>> Jacques Dutronc revient sur son absence à l’enterrement de Johnny Hallyday

S’il bénéficie de jolis liens tissés avec son fils, Jacques Dutronc aurait pourtant pu prendre la mouche par le passé. Actuellement en panne de projets musicaux, le compositeur bute en touche après plusieurs déceptions artistiques. « Je n’en suis nulle part, confesse-t-il en toute simplicité. Gaëtan Roussel m’a écrit des choses, mais il est reparti s’occuper de son album… J’ai commencé aussi avec Francis Cabrel, il m’a envoyé des choses, mais je n’ai plus de nouvelles. J’espère qu’il n’est pas fâché. On a envoyé aussi trois musiques à MC Solaar pour qu’il fasse des textes, sans réponse ». Esseulé sur l’île de beauté, il attend donc que l’un de ces appâts finisse par payer.

>>> Françoise Hardy atteinte d’un cancer : Jacques Dutronc donne des nouvelles rassurantes

Thomas Dutronc ne serait en revanche pas totalement innocent dans l’histoire. La collaboration que l’ont aurait pu espérer entre les deux compères a simplement été absorbée par le rejeton de l’Opportuniste. «  Il m’avait écrit une chanson, mais il l’a prise pour son disque, se souvient le chanteur. Il parle de la faire en duo. Il faut que je me remette à l’écriture, il faut que je finisse les Moutons de Panurge, un texte malheureusement d’actualité.  » Pour découvrir un troupeau de nouveaux tubes, il faudra donc attendre encore un peu…