Hakimi et Ziyech : A l'épreuve des sommets européens


Hakimi et Ziyech : A l’épreuve des sommets européens
Tottenham-Dortmund et Ajax Amsterdam-Real Madrid. Dans cette seconde soirée de la première moitié des huitièmes de finale de Ligue des champions qui se jouent ce soir, deux équipes nous excitent plus que les autres. Vous l’aurez certainement deviné, les titularisations attendues de Ziyech et Hakimi y sont pour beaucoup dans notre intérêt pour le retour des Hollandais et des Allemands aux cimes européennes.
Parmi les pépites de l’Ajax, il y a le défenseur Matthijs de Ligt, capitaine à 19 ans, Frenkie de Jong, un blondinet de 21 ans qui a tenu le monde du football en haleine avec son transfert au Barça, digne d’un soap-opéra, et surtout l’ailier marocain Hakim Ziyech. Il est désormais temps pour le talentueux et polyvalent milieu de terrain marocain, natif de Dronten aux Pays-Bas, de montrer toute l’étendue de son talent. Et quelle meilleure vitrine télévisée qu’un huitième de C1 à domicile, face au tenant du titre, pour exposer aux yeux du monde entier, sa technique phénoménale et la clairvoyance de sa soyeuse patte gauche. Par contre, à cette altitude, il serait inspiré de faire montre d’une plus grande implication défensive, dans le pressing notamment. Cet aspect qui lui manque tant par moments, pourrait être à l’origine de la réticence des plus grands clubs à le recruter. Le match de ce soir incarne la parfaite occasion de combler ce déficit et de continuer sur sa lancée (deux buts pour autant d’assistances) européenne.   
534 km et un ‘’i’’. C’est ce qui sépare ce soir, Hakim Ziyech de son compatriote Hakimi. Parti en prêt du côté de Dortmund, en quête d’un temps de jeu plus conséquent, le latéral de 20 ans est l’une des révélations du BVB cette saison. Buteur, passeur et fin technicien, le Marocain a conquis des cœurs au Signal Iduna Park, comme il a impressionné son monde aux entraînements. Venu pour porter un costume de doublure, il n’a pas mis longtemps à persuader son entraîneur, Lucien Favre, de le titulariser au détriment d’autres joueurs plus expérimentés. Cette confiance placée en lui, Hakimi ne l’a pas dilapidée, mais il l’a plutôt renforcée, par des prestations XXL, en championnat comme en Ligue des champions (2 assistances). Du coup, ce soir, contre Tottenham, il espère certainement fouler la pelouse de Wembley et gagner, là où il a échoué l’année dernière avec les Madrilènes. Par contre, on ne sait pas si une victoire de Ziyech contre ses anciens coéquipiers lui fera autant plaisir.