Daniel Cousin jette un pavé dans la mare

Partagez!

En révélant que lui et son staff travaillent sans contrat et sans salaire depuis quatre mois, le sélectionneur gabonais des Panthères, Daniel Cousin, a jeté un pavé dans la mare.

Par Paulin Ebo


À quelques jours de la rencontre entre le Gabon et le Burundi à Bujumbura, l’ambiance dans la tanière devient mélancolique. Un match qualificatif pour la Can 2019 en Egypte. Alors qu’il se trouve en tournée en Europe, Daniel Cousin et son staff sont à quatre mois sans salaire.

Un staff composé de pointures comme Bruno Mbanangoye Zita, sélectionneur adjoint, le préparateur physique français Eric Cavallero. Egalement l’entraîneur des gardiens français, Rudy Riou et le kinésithérapeute italien, Francesco Di Fabrizio.

Les membres de ce staff vont-ils se désolidariser de Daniel Cousin et déposer une plainte pour avoir travaillé sans salaire ?

Cousin ne sait plus à quel saint se vouer ni comment encourager les expatriés de son staff technique à croire à quelque chose de concret d’ici là. Puisqu’il n’a signé aucun contrat ni avec le ministère des sports ni avec la Fédération gabonaise de football.

Depuis sa nomination à la tête de l’équipe nationale le 19 septembre dernier, il travaille dans le flou total. Ce qui constitue désormais un handicap psychologique considérable dans la tanière. Ses prestations en qualité de manager général n’ont même pas encore été payées.

«A quelques mois de la CAN, Daniel Cousin, le sélectionneur des Panthères du Gabon, n’a ni contrat, ni salaire. Et attend toujours qu’une grosse partie des revenus qu’il aurait dû toucher à l’époque où il était manager général de l’équipe nationale soient payés », a écrit le confrère Jeune Afrique.

Daniel va-t-il demander à ses adjoints d’aller voir ailleurs ? Cousin lui même va-t-il rendre son tablier pour éviter l’humiliation dans quelques jours à Bujumbura ?

Un membre de la Fédération gabonaise de football a confirmé ce mercredi 13 février, l’information distillée par nos confrères de Jeune Afrique. « Les problèmes des salaires de Daniel Cousin comme de tous ses prédécesseurs relèvent de la compétence du ministère des Sports », a-t-il indiqué.

En conférence de presse, Daniel Cousin n’a jamais voulu répondre aux questions des journalistes gabonais sur son contrat et son salaire. Aujourd’hui, il est rattrapé par son manque de communication.

LIRE AUSSI Hervé Renard se focalise sur la CAN 2019

Comments

commentaires