Bigard raconte une (très mauvaise) « blague » sur le viol chez Hanouna, le CSA saisi

La mauvaise « blague » de trop pour Jean-Marie Bigard ? Lundi soir sur le plateau de « Touche pas à mon poste ! » sur C8, l’humoriste, habitué des saillies salaces, a balancé en direct une « vanne » de très mauvais goût sur les agressions sexuelles. Sous l’œil médusé de certains chroniqueurs pourtant bien rodés aux pires bouffonneries de l’animateur Cyril Hanouna, Jean-Marie Bigard raconte l’histoire d’un médecin qui viole l’une de ses patientes dans son cabinet (« Et tout de suite après, il se retire, et il dit : Voilà. Ça, c’est une déchirure ! »).

Une séquence qui provoque immédiatement une (fausse ?) gêne de Cyril Hanouna qui s’apprête alors à rendre l’antenne. « On ne cautionne pas du tout cette blague », lance l’animateur star de C8. Joint par « Le Parisien », l’entourage de l’animateur-producteur assure que sa réaction « à l’antenne lundi soir était limpide et claire, il était gêné ». Cette apologie du viol dans « TPMP » a provoqué de nombreuses réactions indignées sur les réseaux sociaux. Signe de l’embarras de la production de l’émission, le passage a été purement et simplement supprimé du replay et de la rediffusion du programme mardi matin.

séquence

Déjà sanctionnée à plusieurs reprises après des séquences sexistes et homophobes, l’émission risque-t-elle une nouvelle sanction ? Pour l’heure, aucune procédure du CSA n’a encore été ouverte, mais, d’après le site PureMédias, le gendarme de l’audiovisuel avait déjà reçu mercredi matin près de 200 signalements de téléspectateurs.

« L’Express » note que cette « blague », issue du spectacle de Jean-Marie Bigard « 100 villes 100 blagues », joué en 2010, a déjà été racontée à plusieurs reprises par l’humoriste sur des plateaux télé ou à la radio. En juin 2013, il avait d’ailleurs fait exactement la même « vanne » sur le plateau de « TPMP »… sans susciter la même indignation.

G.S.