Angoulême : dans les coulisses du tournage de Wes Anderson

Attention, explosions ! Les riverains de la place du Minage et de la rue Laferrière ont été alertés de possibles effets sonores suprenants, dans les soirées de lundi à mercredi : tirs en rafales, petites explosions…. Aucun danger, précise sur sa page Facebook la mairie : “C’est juste du cinéma !” Wes Anderson, le réalisateur américain multirécompensé tourne son prochain film dans les rues d’Angoulême depuis déjà plusieurs semaines.
 

Un "panier à salade" dans les rues d'Angoulême, le 11 février 2019 / © Louis Claveau / France 3 Poitou-Charentes
Un “panier à salade” dans les rues d’Angoulême, le 11 février 2019 / © Louis Claveau / France 3 Poitou-Charentes

Mais sur place, difficile pour les riverains d’apercevoir les décors de The French Dispatch, jalousement préservés du regard des curieux. Des faux pavés, de la fausse neige, un fourgon de police old school… Quelques rares indices laissent deviner le scénario du film. Il nous plongera dans le quotidien de deux journalistes américains installés à Paris après la Seconde guerre mondiale.
 

Les décors ont été réalisés la semaine passée au cœur du Vieil Angoulême / © Louis Claveau / France 3 Poitou-Charentes
Les décors ont été réalisés la semaine passée au cœur du Vieil Angoulême / © Louis Claveau / France 3 Poitou-Charentes

C’est bien Angoulême, dont Wes Anderson est tombé sous le charme, qui a été choisie pour donner lieu à cette reconstitution de la France des années 1950 et 1960. Connu pour sa minutie, son sens du détail et de la composition dans ses précédents longs-métrages, le réalisateur texan s’est également offert un casting XXL pour sa super-production. Côté américains, on retrouve des habitués (Bill Murray, Tilda Swinton, Frances McDormand, Owen Wilson, Willem Dafoe, Adrien Brody) et des novices du cinéma d’Anderson (Benicio Del Toro, Jeffrey Wright, et Timothée Chalamet). Des acteurs français sont aussi de la partie : Mathieu Amalric, Léa Seydoux, Vincent Macaigne, Vincent Lacoste, Félix Moati, Guillaume Gallienne ou encore Cécile de France. 
 

Des figurants, habillés comme à l'époque des Trente Glorieuses, sortent d'une soirée de tournage, à Angoulême, le 11 février 2019 / © Louis Claveau / France 3 Poitou-Charentes
Des figurants, habillés comme à l’époque des Trente Glorieuses, sortent d’une soirée de tournage, à Angoulême, le 11 février 2019 / © Louis Claveau / France 3 Poitou-Charentes