Adriana Karembeu : « J'avais peur d'être une mauvaise mère comme mon père était un mauvais père »

Devenue mère pour la première fois en août, Adriana Karembeu adore partager des anecdotes sur sa nouvelle vie de famille, et n’hésite pas à se confier plus intimement. Ainsi, en janvier, elle racontait son accouchement à nos confrères de « Paris Match » et les premières contractions. « Elles sont devenues si forte que je me suis mise à genoux au milieu de la rue. Il était 23 heures et Aram [Ohanian, son mari, ndlr] m’a amenée à la maternité. Deux heures plus tard, le travail d’accouchement commençait sous péridurale. » Puis, Nina voit le jour. Un enfant qu’elle a longtemps attendu, puisque deux ans avant de tomber enceinte, elle confiait au « Figaro » son envie de maternité tardive. « A mon âge, c’est très compliqué. J’essaie de toutes mes forces ! Si ça n’arrive pas, il faudra le comprendre. On ne peut pas faire un enfant à 50 ans. » C’est finalement quelques jours avant de fêter ses 47 ans qu’elle accouche.

Cette semaine, Adriana Karembeu a fait de nouvelles confidences sur la maternité, notamment son angoisse de devenir mère, à cause de sa relation compliquée avec son père, dans les colonnes de « Télé Star ». « J’avais peur d’être une mauvaise mère, comme mon père était un mauvais père. Je ne voulais pas essayer. […] J’avais l’angoisse de l’atmosphère qui régnait à la maison avec mon père. Ça a laissé des séquelles en moi. » Aujourd’hui, l’animatrice des « Pouvoirs extraordinaires du corps humain » ne voit plus son père. « On ne se voit pas. Je suis en mauvais termes avec mon père. Il m’a félicitée par SMS. Il m’a écrit un joli mot. Je lui ai répondu. C’était sympa et puis voilà. »