A Blois, Benoît Hamon propose une "votation citoyenne"

image
En déplacement hier à Blois, Benoît Hamon a réitéré sa proposition de mettre en place une « votation citoyenne ».

© Photo NR

Avant d’animer une Agora Live, exercice de questions-réponses éprouvé pendant la campagne présidentielle de 2017, Benoît Hamon, chef de file de Générations, profite de son passage à Blois pour défendre son idée d’une « votation citoyenne » pour composer une liste d’union de la gauche, et le programme qui va avec, aux élections européennes. A travers cette initiative, l’ancien candidat socialiste à la présidentielle dit notamment s’adresser « aux Radicaux de gauche, à Nouvelle Donne ou encore à Place publique. »
“ Dans leur zone de confort ” « On propose un vote préférentiel aux électeurs », détaille Benoît Hamon. « Ils devront choisir entre trois listes selon leur ordre de préférence. » « Comme à l’Eurovision », les électeurs « donneraient trois points à la première, deux à la seconde et un à la troisième », indique Benoît Hamon. Cette initiative se matérialiserait par un vote physique le 14 avril ou électronique entre le 7 et le 14 avril. Celui qui a quitté le PS le 1er juillet 2017 estime le coût de cette votation à « 8.000 €, somme nécessaire pour acquérir le logiciel. »
Le candidat malheureux du PS en 2017 (6,36 % des voix) voit dans ce mode de scrutin une manière de « choisir sans exclure. » L’issue du scrutin permettrait de panacher la liste finale. Au moment où les résultats tomberont, il restera un peu plus d’un mois pour faire campagne.
Le leader du mouvement Générations a donné « jusqu’au 22 février » aux autres sensibilités de gauche pour lui répondre. Mais déjà Europe Écologie – Les Verts lui a envoyé une fin de non-recevoir. « Je préfère prendre des risques, car oui c’est un risque », reconnaît Benoît Hamon. « Mais les partis politiques restent trop dans leur zone de confort. »

a lire aussi


image

Journaliste, rédaction de Blois