OL: bénéfices triplés grâce à la Ligue des champions

La Ligue des champions fait figure d’Eldorado pour les clubs européens. Et on comprend pourquoi. OL Groupe, la holding cotée en bourse coiffant l’Olympique Lyonnais, a multiplié par trois ses bénéfices au cours du semestre achevé fin décembre, grâce à la C1 que le club a retrouvée cette saison.

Sur les six premiers mois de son exercice décalé, la société contrôlant l’OL a dégagé un bénéfice net de 14,8 millions d’euros, alors qu’il s’élevait à 5,8 millions un an plus tôt, selon un communiqué publié ce mardi.

C’est essentiellement la Ligue des champions, que le club ne disputait pas la saison passée, qui a permis au club de Jean-Michel Aulas de booster ses résultats. Elle a ainsi généré une hausse globale des revenus de billetterie Europe et de droits TV d’environ 48 millions d’euros.

Moins de ventes

La participation à la C1 a par contre réduit l’activité “trading” de joueurs, le club ayant préféré garder ses meilleurs éléments pour présenter une équipe compétitive. Au 31 décembre 2018, les cessions de contrats s’établissent à 38,1 millions d’euros, contre 64,6 un an plus tôt.

Pour le second semestre 2018-2019, OL Groupe table sur un beau parcours européen de l’équipe entraînée par Bruno Genesio, qui rencontrera le FC Barcelone en 8e de finale (mardi 19, 21h sur RMC Sport), pour augmenter les revenues de billetterie Europe et les droits TV UEFA. D’ici à cinq ans, l’OL “se fixe pour objectif de réintégrer le top 20 des clubs européens” et d’atteindre un chiffre d’affaires de l’ordre de 400 millions d’euros.

>>> Cliquez ici pour vous abonner à RMC Sport et profiter en exclusivité de la Ligue des champions