M.-N. Biguinet : retour sur la réunion de quartier Montbéliard Petit et Grand Chênois

Marie Noëlle Biguinet, Maire de Montbéliard, 2ème Vice-Présidente de Pays de Montbéliard Agglomération (photo Marie-Noëlle Biguinet)

Le comité de soutien à Marie-Noëlle Biguinet, Maire de Montbéliard, communique suite à la réunion de quartier Petit et Grand Chênois du mardi 29 janvier 2019 (notre info du 28/01/2019) :

Cette réunion a rassemblé une forte affluence de plus de 120 personnes. Tout d’abord film 2018 et rappel des principaux projets réalisés ou en cours à la Petite-Hollande : plaine de jeux devant le Jules Verne, rénovation réseau de chauffage (8M€), nouvelle clinique (10M€), nouveau centre commercial (20M€), nouvelle école d’infirmières (14M€), sans compter les rénovations de bâtiments ANRU et les investissements privés soutenus par la Mairie, comme l’Arena pour le futsal. En fait, on en a jamais vu autant à la Petite-Hollande. Les pros de la récrimination un peu partout en France qui ânonnent “on ne fait rien pour les quartiers” vont devoir se recycler pour Montbéliard…

Le nouveau centre commercial des Hexagones est particulièrement attendu et apprécié à mesure que son contenu se précise : commerces de proximité pour tous sous la halle et à coté, bâtiment pour le médical.
Territoires 25, société spécialiste des aménagements commerciaux de ce genre, choisie pour concrétiser le projet, a fait le point de la situation et bien expliqué comment elle travaillait, en particulier, avec les commerçants qui sont ou vont être consultés. Idem, le Conseil Citoyen. A noter que Marie-Noëlle Biguinet a annoncé une consultation des habitants pour le choix du nom du nouveau Centre Commercial. Si vous avez une idée, vous pouvez en faire part.

Mais, si les projets plaisent et avancent, les habitants se plaignent, à juste titre, des problèmes d’incivilités (rodéos, propreté, poubelles par les fenêtres, trafics, comportements agressifs, vitesse, en particulier devant les écoles…). La Mairie est très sensible à ce problème et a montré l’été dernier à la piscine que par des actions fermes adaptées on peut progresser sur ce sujet. La piscine a retrouvé la sérénité nécessaire au plaisir de profiter de ce bel équipement en famille ou entre amis. Il a fallu y mettre les moyens, mais les perturbateurs, une trentaine, ont compris et tout le monde a apprécié. Mais ce que la Mairie a pu faire sur la piscine est plus difficile sur tout un quartier comme la Petite-Hollande. Le Maire n’est plus seule à avoir la main. Les organismes logeurs sont impliqués, la Police Municipale a été renforcée, ses horaires de travail élargis, saisies de motos et quads, trois fois plus de PV en 2018 à la Petite-Hollande que l’année précédente… mais ça ne suffit pas. Il faut que l’Etat mette les moyens et ait la volonté de s’attaquer sérieusement à ce fléau national. Notre Maire sensibilise le Préfet sur ce sujet à toutes occasions. Espérons que l’Etat fera rapidement autant d’efforts sécurité que la Mairie n’en a déjà fait.

Ceci étant, la Police ne voit pas tout et ils insistent pour qu’on appelle le 17 quand on constate des incivilités. Naturellement, les élus le font, le Maire en tête, ils n’auraient d’ailleurs plus guère de crédibilité, si ne signalant jamais rien, ils venaient un jour à se plaindre du problème… Mais les élus non plus ne voient pas tout, ne savent pas tout. Chacun peut voir des choses, il faut appeler le 17 quand on constate des incivilités. La Police, compte-tenu de ses moyens, ne pourra pas toujours intervenir, ni immédiatement, mais ils le feront davantage là où on les appels sont nombreux… Le nombre d’appels montre aussi à la Police et au Préfet toute l’ampleur du problème et cela les aidera à obtenir davantage de moyens. Appeler le 17 est un acte citoyen pour aider à vivre tous plus calmement. Faites-le ! En cas de crainte, on peut même ne pas communiquer son nom“.