Tennis : la Landaise Jessika Ponchet éliminée de l'Open d'Australie

Capbreton, France

Entre satisfaction et colère. Sentiment mêlé pour Jessika Ponchet. Après avoir remporté ses trois matchs de qualification, la landaise, licenciée au club de tennis de Capbreton, jouait la nuit dernière le premier tour de l’Us Open d’Australie. Jessika Ponchet s’est inclinée face à Caroline Garcia. La numéro 1 française, 19e joueuse mondiale, a balayé Jessika Ponchet en 1h18, deux sets : 6/2, 6/3.

Après le match, la Landaise n’a pas caché sa colère : “Très en colère après moi même, parce que je pense que j’ai vraiment manqué ma chance. J’ai fait vraiment beaucoup de fautes, j’étais vraiment très tendue. Je suis vraiment déçue d’être passée à côté de ce match. Je pense que mon tennis est pas encore totalement revenu, après la période foncière (entraînement) que j’ai faite. Donc, me qualifier était un très bon point parce que ça veut dire que j’ai très bien géré mes matches. Je suis quand même contente d’avoir réussi à arriver jusque là et en colère de rater mon premier match. Quoi qu’il arrive, j’apprends plein de choses, je n’ai pas l’habitude de jouer à ce niveau là.”

J’aurais pu surprendre et donc je suis vraiment déçue d’avoir autant manqué de balles et d’avoir fait autant de fautes

La rencontre entre les deux Françaises a été marquée par de la tension et un grand nombre de fautes directes de la part des deux joueuses. Jessika Ponchet : “C’est un match de Françaises, jamais évident… Elle (Caroline Garcia) ne devait pas trop savoir à quoi s’attendre. Je sors des qualifications. Chaque match est différent. Elle a pas l’habitude de me voir sur le circuit. J’ai un jeu assez atypique, je pense que j’aurais pu surprendre et donc je suis vraiment déçue d’avoir autant manqué de balles et d’avoir fait autant de fautes.”

Je pense que j’ai largement pas place dans le Top200

La suite pour Jessika Ponchet, c’est la Tasmanie. La Landaise espère monter dans le classement, “c’est vraiment l’objectif, parce que mon niveau est bien au-dessus du classement que j’ai en ce moment. J’ai gagné deux fois des joueuses 90e mondiales. Donc, je pense que j’ai largement pas place dans le Top200”.