Rassemblement national: Thierry Mariani traite Jean-Claude Juncker d'«ivrogne notoire»

Quelques jours après avoir annoncé son ralliement au Rassemblement national pour les élections européennes,
Thierry Mariani a prononcé son premier discours devant les soutiens du parti, dimanche, sur la scène de la Mutualité, à Paris. L’ancien ministre
Les Républicains s’en est pris à Jean-Claude Juncker, le président de
la Commission européenne, le traitant d’« ivrogne notoire ».

« Jean-Claude Juncker, un ivrogne notoire, incarne à la perfection le bateau ivre qu’est devenue l’Union européenne », a déclaré l’ancien député lors du meeting de lancement de la campagne du
Rassemblement national​ pour
les élections européennes de mai 2019.

Des accusations d’alcoolisme répétées

« Il faudra arracher la barre du navire pour l’obliger à se mettre au service des peuples », a poursuivi Thierry Mariani. Fervent défenseur de la Russie, l’ancien Sarkozyste a estimé que « la principale menace ne (venait) plus de l’Est » mais de « l’islamisation » et de « l’immigration ». Et le nouveau candidat du RN pour les européennes n’est pas le premier à accuser Jean-Claude Juncker d’alcoolisme.

« Je ne parle qu’avec des gens sobres (…). Il devrait boire deux verres d’eau avant d’ouvrir la bouche », avait déclaré Matteo Salvini, le ministre de l’Intérieur italien, en octobre dernier, à propos du président de la Commission européenne. Cet été, lors du sommet de l’Otan, Jean-Claude Juncker était apparu chancelant. Un député eurosceptique allemand avait dénoncé « une performance honteuse », l’accusant d’être « ivre ».
« J’ai une sciatique, je préférerais encore être saoul », avait déclaré, de son côté, Jean-Claude Juncker.

PolitiqueL’arrivée de Mariani «participe de la recomposition de la vie politique», estime Marine Le PenMonde«Vous êtes ridicules», peste Juncker contre les eurodéputésMonde«Salut, dictateur !», dit Jean-Claude Juncker à Viktor Orban