Quel est ce pays africain qui figurera parmi les 10 plus grandes économies mondiales en 2030?

#Autres pays : La banque britannique Standard Chartered prévoit un chamboulement complet du Top 10 des plus grandes économies mondiales au profit des pays émergents à l’horizon 2030. Un pays africain figurera dans ce Top 10, et devancera la Russie, le Japon, l’Allemagne, la France, etc. Révélation.

L’économie mondiale devrait connaître un véritablement chamboulement d’ici à l’horizon 2030, selon les prévisions des analystes de la banque britannique, Standard Chartered.

Selon Standard Chartered, 7 des 10 économies les plus importantes du monde en 2030 seront des pays actuellement qualifiés d’”émergentsé.

La banque britannique, l’une des 30 plus grosses capitalisations boursières à la City de Londres, croit fermement à l’économie égyptienne.

Ainsi, selon les prévisions de la banque, en terme de PIB, la Chine devrait supplanter les Etats-Unis à l’horizon 2020 en se fondant sur un taux de change basé sur la parité de pouvoir d’achat –taux de conversion monétaire qui permet d’exprimer dans une unité commune les pouvoirs d’achat des différentes monnaies.


LIRE AUSSI: L’Egypte va réaliser une forte croissance économique de 6% en 2019


Et à l’horizon 2030, l’Inde aussi devrait surclasser l’économie américaine et se positionner derrière la Chine dont la croissance devrait continuer à être vigoureuse et se réduire pour s’établir autour de 5% par an à l’horizon 2030. L’économie indienne devrait voir sa croissance s’accélérer pour atteindre un rythme annuel moyen de 7,8% à partir de 2020.

Parallèlement, l’Indonésie entrera dans le Top 5 des plus grandes économies mondiales en se positionnant au 4e rang mondiale derrière la Etats-Unis.

Derrière ces 4 pays suivront la Turquie (5e), le Brésil (6e), l’Egypte (7e), la Russie (8e), le Japon (9e) et l’Allemagne (10e).

Ainsi, l’économie égyptienne, actuellement la 3e du continent derrière le Nigeria et l’Afrique du Sud, fera un bond considérable pour se positionner au 7e rang des plus grandes économie mondiales en 2030, surclassant les économies russe, japonaise, allemande, française, etc.


LIRE AUSSI: Égypte: al-Sissi inaugure 4 mégacentrales d’une capacité globale de 14.600 MW


Le pays des pharaons peut compter sur les réformes structurelles engagées depuis deux ans et qui commencent à porter leurs fruits, les importantes découvertes gazières en Méditerranée, les effets positifs des importants investissements en infrastructures (villes nouvelles, centrales électriques, etc.), la mise en place de zones industrielles d’exportation, le renouveau du secteur du tourisme, le positionnement géographique avec le Canal de Suez, le poids de la population égyptienne (105 millions de consommateurs actuellement), etc.


LIRE AUSSI: Egypte: 11 milliards de dollars d’investissements dans les hydrocarbures


«Nos prévisions de croissance à long terme reposent sur principe fondamental: la part des pays dans le PIB mondial devrait finalement converger avec leur part dans la population mondiale, tirée par la convergence du PIB par habitant entre les économies avancées et les économies émergentes», expliquent les analystes de Standard Chartered.

Conséquence de ce chamboulement dont les tendances lourdes sont observables dès aujourd’hui, le poids des pays asiatiques dans le PIB mondial va fortement croître pour passer, selon la banque britannique, de 20% en 2010, à 28% en 2020, avant d’en représenter 35% en 2030, soit l’équivalent du PIB cumulé des Etats-Unis et de la zone euro réunis à cette date.